VIDÉO - "J'amène ma gamelle" : à la pause-déjeuner, le fait maison gagne du terrain

par La rédaction de TF1 | Reportage Antoine Casabonne, Jean-François Moulinier
Publié le 6 décembre 2023 à 12h25

Source : JT 20h Semaine

La baisse du pouvoir d’achat, nos changements d’habitude depuis le Covid, ont incité de nombreux salariés à apporter leur repas au travail.
Adieu la cantine ou le plat du jour avec les collègues dans la brasserie voisine.

Sur son lieu de travail, à la pause-déjeuner, c’est le même rituel. "Tous les jours, j'amène ma gamelle. C'est un petit peu d'organisation, une peu de temps, mais comme j'aime bien cuisiner c'est vraiment un plaisir." Johanna prépare la veille son repas de midi, solution économique. Son bureau propose pourtant une cantine. Comptez neuf euros le plat du jour, moins cher qu’à l'extérieur, mais les salariés sont tout de même tentés par le fait maison. "C'est vraiment imbattable en termes de tarifs de préparer son propre repas."

Les restaurants trinquent

Près d’un actif sur deux apporte son repas fait maison, notamment, en raison de la hausse des prix. Sur son chantier, Lola a tout prévu : "J'ai fait des pâtes hier, j'ai pris du pesto". Le coût de son repas est de quatre euros. Il est impossible pour elle de déjeuner tous les jours à l'extérieur : "C'est trop cher et tu manges mal."

Cet engouement pour le fait maison a des conséquences, en particulier dans les restaurants. Un gérant le constate, sa clientèle est essentiellement composée de salariés. Certains jours, son nombre de couverts diminue de moitié. Moins de clients, dans un contexte où l'inflation pèse lourd sur le budget des Français.


La rédaction de TF1 | Reportage Antoine Casabonne, Jean-François Moulinier

Tout
TF1 Info