Les publicités en ligne, souvent bien ciblées, sont particulièrement tentantes pour les jeunes consommateurs.
Mais elles sont parfois trompeuses, quand elles renvoient vers des sites conçus par des arnaqueurs.
L'intelligence artificielle est leur nouvel outil, qui permet de promettre des produits qui n'existent pas.

Un ensemble de sport jamais livré, une paire de baskets dépareillée, ou encore un écouteur sur deux dans le colis reçu. Toutes les personnes que l'on voit réagir dans le reportage de TF1 en tête de cet article, se sont fait avoir par une publicité frauduleuse, sur les réseaux sociaux. Elles renvoient sur des plateformes de plus en plus travaillées, et qui semblent crédibles au premier regard, avec de nombreux commentaires élogieux. 

Des photos de produits fictifs

Avec le temps, les escrocs se sont perfectionnés. Leur toute dernière technique : utiliser l'Intelligence artificielle. Une publicité en ligne pour un pull pour enfant, localisée par la journaliste de TF1, est entièrement fausse. Ni le pull, ni l'enfant, n'existent vraiment, ils ont été créés de toutes pièces par une application accessible à tous sur Internet. Quelques mots-clés suffisent : tapez "enfant", et "pull de Noël", une image plus vraie que nature apparaît, en quelques minutes à peine. 

Quelques détails peuvent cependant aider à les détecter, mais il faut un œil expert. "Le plus difficile à faire pour l'IA, ce sont les mains", explique Médina Koné au micro de TF1. L'enseignante-chercheuse nous montre les doigts effectivement étrangement longs de la fillette sur l'image publicitaire. "Il y a aussi les expressions du visage", poursuit la spécialiste, "quand elles sont beaucoup trop marquées, il y a une anomalie".

En cas de doute, Jérôme Notin, directeur général de Cybermalveillance.gouv, propose deux conseils pour vérifier la fiabilité du site avant de commander. D'abord s'assurer des conditions générales de vente de la plateforme, et vérifier que les services après-vente sont effectifs. La majorité des arnaques sont rapidement répertoriées sur internet. Mais dans la plupart des cas, les escrocs sont situés dans un autre pays, et donc rarement condamnés.


La rédaction de TF1info | Reportage : Lise Cloix, Bertrand Lachat, Florence Couturon

Tout
TF1 Info