VIDÉO - Vacances à la montagne : avez-vous pensé à la solution du camping ?

par T.A. | Reportage : Charlotte GERBELOT et Frédéric MARCHAND
Publié le 17 février 2024 à 12h11

Source : JT 20h WE

À la montagne, certains touristes choisissent l'option du camping pour payer moins cher.
Camping-car ou mobil-homes, plusieurs options existent pour tenter l'expérience.
Le 20H de TF1 a rencontré des adeptes de cette formule.

S'installer dans un camping sur les pentes enneigées des Alpes ? Cette pratique, pas forcément celle qui vient à l'esprit en premier lieu, permet de faire de nombreuses économies en privilégiant ce type de logement plutôt qu'un appartement aux abords des pistes, certes plus équipés, mais aussi plus chers. À Montvalezan, en Savoie, des touristes, rencontrés par le 20H de TF1 dans la vidéo en tête de cet article, ont fait ce choix. Ils paient 30 euros par jour pour un emplacement de camping-car, à deux kilomètres de la station. Un prix imbattable pour le secteur.

Paysage à couper le souffle et "tranquillité" assurée

À 1800 mètres d'altitude, ce camping est l'un des plus hauts d'Europe. Même si les sanitaires sont chauffés, les clients venus en camping-car ne doivent donc pas avoir peur de sortir de la douche par moins deux degrés. Pour les familles cherchant toutefois davantage de confort, le gérant propose une quinzaine de mobil-homes à la semaine. "En pleine vacances scolaires, louer un mobil-home pour quatre personnes approchera un tarif autour de 700 euros, précise à notre équipe Olivier Burgot, gérant du camping "La Forêt" dans la commune savoyarde. "En comparaison, dans le centre de la station, il faudrait payer entre 1.200 et 1.400 euros", estime-t-il.

L'avantage de ces installations ? Elles sont situées en pleine nature, au milieu des sapins, et la vue sur les cimes est à couper le souffle. "On a un point de vue que l'on n'aurait pas en station forcément, se réjouit l'un des adeptes de cette formule de camping. On a aussi la tranquillité d'avoir notre propre terrain, notre propre extérieur." Le mobil-home est exigu, mais pas plus petit que certains appartements dans une station de ski. Mais ce prix-là, vous n'êtes pas au pied des pistes. Il faut ainsi prendre une navette vers la station de la Rosière, un peu plus bas. Le tarif du trajet est raisonnable : trois euros par personne. "C'est sympa, on n'a pas à payer de parking ni à prendre la voiture, c'est un bon plan", souligne un autre visiteur.

Installer son camping-car... au pied des pistes

Certains ont trouvé une autre solution : garer leur camping-car juste devant les pistes. Une option avec certains inconvénients, car il n'y a pas de sanitaires sur les lieux, et il faut aussi déneiger son véhicule tous les jours. Cédric a investi 55.000 euros dans son camping-car. Pour le rentabiliser, il l'utilise à chaque période de vacances, peu importe la saison. "C'est une méthode de voyage étalée sur l'année, résume l'homme devant notre caméra. Comme ça, on amortit ce qu'on dépense durant les vacances. Là, sur une semaine, ça ne coûte presque rien de venir ici." Avec l'électricité, il paie 23 euros par jour. 

Pour la station, ce genre de logement constitue aussi un moyen de faire de la place. "Quand on est dans des périodes actives, comme aujourd'hui, il manque encore des places de parking, assure Cédric Lathoud, directeur de l'office de tourisme de la Grande Plagne. Ça permet de faciliter la cohabitation sur le stationnement". Une alternative qui fonctionne : cette saison, l'aire de stationnement est déjà complète jusqu'au mois d'avril.


T.A. | Reportage : Charlotte GERBELOT et Frédéric MARCHAND

Tout
TF1 Info