Votre pouvoir d'achat

VIDÉO - Toujust, le nouveau supermarché collaboratif qui promet de casser les prix

par La rédaction de TF1 | Reportage TF1 : Céline Blampain et Brice Gereys
Publié le 22 janvier 2023 à 23h55
JT Perso

Source : JT 20h WE

Elles défient depuis plusieurs années le modèle de la grande distribution : les enseignes discount fleurissent un peu partout en France.
Une petite dernière ouvrira son premier magasin en mars prochain.
Toujust s'appuie sur les producteurs locaux, et espère ainsi marquer sa différence avec ses concurrentes.

Alors que l'inflation continue de galoper et que les prix flambent, la bataille des discounters est plus que jamais lancée. Un nouveau venu a même l'ambition de bousculer le marché : Fabrice Gerber, créateur de l'enseigne Toujust, va ouvrir sa première grande surface en France au mois de mars. "Nous aurons dans nos magasins des produits sans marque, ce qu'on appelle de marque blanche", explique l'entrepreneur alsacien depuis un rayon de présentation dans un salon professionnel, où il vante son nouveau concept de vente, dans le reportage du 20H de TF1 en tête d'article. 

"Le fait que nous n'ayons aucun intermédiaire nous permet d'avoir des prix qui sont 15 à 20% moins chers que la distribution actuelle", poursuit-il. Dans les rayons, les produits devraient être 5 à 10% moins chers que chez leurs concurrents. À titre d'exemple, "le steak haché que nous vendrons chez nous, un produit français, sera moins cher de deux euros le kilo par rapport à nos concurrents", assure le distributeur. 

Des fournisseurs actionnaires du magasin

Dans cette future grande surface, vous ne retrouverez donc aucune marque connue et seulement des références limitées : un seul beurre, une seule lessive, un seul type de spaghetti... Son modèle économique s'inspire des circuits courts et se passe ainsi de tout intermédiaire, notamment de centrale d'achats

Les fournisseurs seront tous actionnaires du magasin, et toucheront 25% des bénéfices. "On fait partie de ce magasin, c'est dans notre intérêt d'avoir des prix pour les magasins intéressants. S'ils fonctionnent, cela fonctionne pour nous aussi", fait valoir Jérôme Guilleux, commercial auprès d'un producteur de soupe bio dans le Gers.

Lire aussi

Autre choix stratégique : les enseignes seront implantées en périphérie de villes moyennes, comme Alès, Lens, Cambrai ou Oyonnax. Mais il y aura-t-il suffisamment de demande pour tous ces concurrents du discount ? La bataille sera féroce. 

"Il n'y a objectivement pas la place pour tout le monde dans la consommation aujourd'hui, tout simplement parce que l'on continue à ouvrir des magasins, alors que globalement, la consommation ne progresse plus", décrypte Olivier Dauvers, journaliste spécialiste de la grande distribution. "Si certains ouvrent, d'autres vont fermer, puisque le gâteau ne grossit pas", insiste-t-il. De son côté, le groupe Carrefour a annoncé l'ouverture de trois nouvelles enseignes bon marché d'ici la fin de l'année 2023.


La rédaction de TF1 | Reportage TF1 : Céline Blampain et Brice Gereys

Tout
TF1 Info