Votre pouvoir d'achat

Pouvoir d'achat : cultiver un potager chez soi, une belle idée pour dépenser moins

TF1info | Reportage : Laurent Delsol, Thierry Valtat
Publié le 1 octobre 2022 à 19h30
JT Perso

Source : JT 13h WE

Avec la hausse des prix, le potager est un précieux allié contre la crise.
Les plus organisés peuvent tenir toute l'année sur leurs récoltes.
C'est économique et en plus, c'est bon pour la santé.

Valérie Tsimba cultive son potager sur un balcon de seulement quatre mètres carrés, avec un talent indéniable. Elle a montré à l'équipe de TF1 les tomates qu'elle a récoltées en un mois seulement, pour le reportage ci-dessus. Environ dix kilos, sans compter celles qu'elle a déjà mangées. Ce sont des variétés anciennes, goûteuses, parfois introuvables sur le marché, ou à prix d'or : certaines tomates-cerises qu'elle cultive dépassent les 20 euros le kilo dans le commerce. 

Des légumes toute l'année

"Dès qu'on aborde les petits légumes, c'est toujours vendu cher au kilo", explique cette informaticienne, "donc ça représente une réelle économie". Certaines tomates-cerises "bio" sont vendues dans le commerce plus de 20 euros le kilo. En raison de son espace minuscule, Valérie produit d'ailleurs uniquement des petits légumes, une trentaine de variétés au total. Elle consacre une heure quotidienne à son potager, pour une économie annuelle d'environ 250 euros, et parvient "à avoir des légumes toute l'année". Les tomates achèvent leur saison, ce sera bientôt le tour de la mâche et des épinards.

Semer ses propres graines

À Angers (Maine-et-Loire), Nicolas Courcelles et sa fille cultivent un potager de 30 m². Tomates, blettes, artichauts, pommes de terre, courgettes. Le secret : bien travailler la terre en amont. "J'utilise mon composteur", décrit Nicolas, "et avec mon broyage et mes feuilles, ça me permet d'avoir une terre assez légère". Nicolas est aussi attentif à acheter des graines bio "reproductives". De cette façon, "chaque année, on peut semer à nouveau les graines des légumes qu'on a cultivés", explique-t-il, "du coup, on n'investit qu'une seule fois"

Lire aussi

Mais pour se lancer dans la création d'un potager, plusieurs produits de base sont nécessaires : quelques outils, des accessoires et des graines, pour un investissement initial d'une centaine d'euros. Les jardineries constatent une augmentation croissante des achats concernant le potager : 10% de plus l'année dernière, selon le directeur de celle qu'a visitée notre équipe. Selon lui, le gain économique pour les jardiniers du dimanche est important. "Vous êtes sur un rapport de un à sept", assure-t-il, "j'investis 10 euros sur une petite surface, je peux manger des légumes pour 70 euros". En n'oubliant pas d'ajouter le facteur déterminant au potager : du temps.


TF1info | Reportage : Laurent Delsol, Thierry Valtat

Tout
TF1 Info