Le 20h

Vers l’interdiction des prospectus dans les boîtes aux lettres : qu'en pensent les principaux concernés ?

Publié le 9 mars 2021 à 20h11, mis à jour le 9 mars 2021 à 22h49
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le projet de loi Climat prévoit la distribution des prospectus uniquement à ceux qui en font la demande. C'est une très mauvaise nouvelle pour les professionnels du secteur. Ils estiment que plusieurs milliers d'emplois sont menacés.

Distributeur de prospectus pour Médiapost, Guy Leclerc-Chalvet se voit attribuer des secteurs chaque semaine. Il respecte la demande des propriétaires de boîtes aux lettres indiquant ne pas vouloir recevoir de brochure. Une personne sur cinq utilise les étiquettes prévues à cet effet. Jusqu'à présent, il fallait simplement la coller pour ne pas recevoir de publicité. Bientôt, la logique pourrait s'inverser. Ceux qui voudront recevoir des prospectus devront impérativement l'indiquer sur leur boîte aux lettres.

Chaque foyer reçoit presque 40 kilos de prospectus par an. Le ministère de l'Écologie souhaite réduire ce nombre. Cette décision inquiète les imprimeurs comme Éric Faurite, le directeur général, de l'Imprimerie Faurite à Miribel (Ain). Cela pourrait également avoir des conséquences pour les annonceurs comme Adel El Hajjajy, du restaurant Le Palmier et de la pâtisserie orientale Trésors d'Orient à Dijon (Côte-d'Or). Ce dernier distribue des flyers tous les mois et cela fonctionne. L'impression et la distribution des dépliants lui coûtent 40 000 euros par an. Cependant, il ne regrette pas son investissement, car mille prospectus lui ramènent en moyenne un nouveau client fidèle.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info