Le 20h

Vêtements "Made in France" : ce que vous devez regarder pour être sûr d'acheter français

TF1 | Reportage Maureen Alibert, Sébastien Maloiseaux
Publié le 8 décembre 2022 à 12h10
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Une grande partie des vêtements et des textiles que nous achetons viennent de Chine.
Des articles vendus en France arborent des drapeaux ou mentions tricolores.
Mais ces vêtements sont-ils réellement fabriqués sur le territoire ? Vous allez voir qu'il y a de nombreuses nuances...

Un drapeau tricolore ou mention "Fabriqué en France", ou encore "Création française"... Ces étiquettes sont partout, car elles font vendre. Mais en choisissant ces produits, est-on sûr d'acheter français ? 

À Châteauroux, une entreprise a commercialisé pendant plusieurs mois de faux masques "Made in France". Ils étaient en réalité importés de l'étranger. Nous avons retrouvé un des anciens salariés de l'usine. "Tout était stocké dans l'entrepôt, et puis au fur et à mesure, on prenait les cartons, on les ouvrait, on les vidait des boites Made in China pour les mettre dans des boites Made in France", explique le jeune homme. Les masques étaient vendus jusqu'à six fois plus chers. Après un contrôle, l'entreprise a été fermée et le patron a été condamné à trois ans d'emprisonnement.

Gare au simple drapeau tricolore

Ce genre d'escroquerie est rare. Le plus souvent, les marques jouent avec les mots et les couleurs pour vous faire croire que leurs produits sont fabriqués en France. Amandine Hesse fait partie d'un collectif de défense du "Made in France". Son combat est de traquer des entreprises qui fabriquent en réalité à l'étranger. Ce jour-là, une marque de linge de maison attire son attention. "C'est au cœur de cette région, le berceau du textile, de la filature et du tissage, dans notre atelier de confection, qu'un ensemble de personnes fait vivre le savoir-faire traditionnel. On essaye de vous en mettre plein la vue, mais d'un autre côté, on n'écrit pas 'fabriqué en France', c'est très très suspect", affirme l'experte.

Assemblé en France... mais sous-traité à l'étranger

Pour mener l'enquête, elle nous emmène dans l'une des boutiques de la marque. En caméra discrète, nous interrogeons la vendeuse. Elle est formelle et précise que le tissu vient d'Italie, mais l'assemblage est fait en France. Pourtant, sur les étiquettes des produits, rien n'est indiqué. Il n'y a rien d'illégal, car en Europe, seuls les produits alimentaires doivent afficher leur origine.

Alors ces produits sont-ils ou non français ? Nous avons interrogé la marque, voici sa réponse : "notre création est 100% française. 85% de la fabrication est sous-traitée à des fabricants européens. 15% en Inde ou en Chine". Alors pour appliquer la mention "Made in France", que dit la loi ? Exemple avec une veste. Même si le cuir et le coton viennent de l'étranger, elle doit avoir subi sa dernière transformation importante sur le territoire. L'ajout d'une fermeture-éclair peut parfois suffire. 

Lire aussi

Pour attirer le consommateur, certaines marques font encore plus simple : elles apposent le drapeau français sur des produits fabriqués à l'étranger, comme ces baskets Made in China ou ce sweat Made in Portugal. Ce n'est pas illégal, mais pour ce représentant du Made in France, il faut changer la loi. "Interdisons par la loi l'utilisation des trois couleurs du drapeau français sur les produits qui ne sont pas français. Ça n'empêche pas les produits de se vendre, ça empêche simplement qu'ils usurpent l'identité française, et qu'ils usurpent l'identité française", explique Yves Jégo, président de la certification "Origine France Garantie".

Selon une récente étude, ces pratiques commerciales trompeuses représentent un manque à gagner de 4 milliards et demi d'euros pour l'industrie nationale. 


TF1 | Reportage Maureen Alibert, Sébastien Maloiseaux

Tout
TF1 Info