Le 20h

Voiture électrique : comment le bonus dope les ventes

Publié le 26 octobre 2021 à 20h15, mis à jour le 26 octobre 2021 à 23h29
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le marché des voitures électriques est tiré un peu partout par les aides versées dans de nombreux pays. C'est le cas notamment en France.

Il y a quelques mois, l'automobiliste que nous avons rencontré a changé sa voiture principale. À la place du diesel, un véhicule électrique qu'il utilise tous les jours pour aller au travail. "Un plein d'électricité équivaudrait à 7 euros à peu près. Donc ça coûte beaucoup moins cher que d'aller faire le plein tous les jours ou toutes les semaines à la pompe", fait savoir Umut Tasdelen.

Le prix du véhicule est d'environ 30 000 euros. Grâce au bonus écologique de l'État et à la reprise de son ancienne voiture thermique, il a pu sauter le pas. "On enlève les 7 000 euros de l'État plus une prime à la récupération du véhicule qui a été de 4 000 euros, on a déjà 11 000 euros en moins. Ça a pesé dans le choix. Puis on se savait pas si la prime allait durer, on s'est dit c'est maintenant ou jamais", explique-t-il.

Pour atteindre son objectif de 600 000 voitures électriques en circulation à la fin de l'année 2022, l'État a décidé de prolonger cette prime aujourd'hui équivalente à 6 000 euros jusqu'en juillet prochain. Pour l'expert que nous avons rencontré, c'est le seul moyen d'être concurrentiel sur le marché.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info