VIDÉO - Voitures électriques : que valent les modèles chinois qui débarquent en France ?

par L.T. Reportage TF1 | Julien Roux, Antoine Cazabonne, Marc Kouho
Publié le 2 mars 2023 à 11h18

Source : JT 20h Semaine

La marque chinoise BYD débarque en France avec une première concession à Paris.
C’est elle qui a vendu le plus de voitures électriques au monde l’an dernier.
Dans notre pays, la Peugeot e-208 reste en tête des ventes.

Vous ne connaissez certainement ni le logo ni le nom de cette marque chinoise : BYD. C’est elle qui a vendu le plus de voitures électriques au monde l’an dernier. Elle part aujourd’hui à l’assaut de la France avec une toute première concession au cœur de Paris. Jérôme, un client, découvre l’un des trois modèles proposés. "C’est plutôt pas mal", concède-t-il. "Il y a quelques détails qui font un peu 'cheap', comme les petites poignées sur lesquelles il faut appuyer trois heures pour que ça s’ouvre, et puis moi, je ne suis pas tellement fan des petites lumières qui s’allument partout. On se croirait en boîte de nuit. À mon avis, c’est 45.000 ou 50.000 euros." 

En réalité, cette voiture est affichée au prix de 70.800 euros. Largement au-dessus de 47.000 euros, le prix d’achat maximum pour pouvoir bénéficier du bonus écologique. Contrairement aux idées reçues, Made in China ne veut pas forcément dire low cost. Les marques chinoises proposent des modèles moyens ou haut de gamme qui séduisent cet autre client. "J’ai été habitué longtemps aux finitions allemandes, donc là, pour le moment, je m’y retrouve pas mal", sourit-il. 

Et ce n’est pas la seule force de la marque. "Ce sont des fabricants de batterie. Depuis 2003, ils sont arrivés dans l’automobile, donc ils fournissent aussi les microprocesseurs, ce qui nous permet d’avoir un délai de cinq mois", explique Jérémy Soucaille, responsable commercial BYD, dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article. La marque propose également un modèle moins cher, à 43.690 euros, qui ne manque pas d'atouts. "Toit ouvrant panoramique, siège chauffant et électrique, écran pivotant, caméra 360… 90% des équipements sont déjà de série", poursuit Jérémy Soucaille. 

Une voiture française en haut du podium des ventes

Pour contrer cette offensive chinoise, le géant Tesla a baissé ses prix. En France, la modèle 3, jusqu’ici commercialisée 53.490 euros, est désormais éligible au bonus écologique. Par conséquent, aide de l’État déduite, elle coûte 39.990 euros. De quoi faire grincer des dents les clients qui ont acheté une Tesla en 2022. Une grande année pour les véhicules électriques avec 203.000 ventes

Et c’est une petite française qui s’est classée en haut du podium : la Peugeot e-208. "C’est une voiture qui est disponible à partir de 29.700 euros, bonus écologique inclut", rapporte Sandrine Bouvier, responsable mobilité électrique Stellantis France. Mais pour rester leader sur le marché français, il va falloir baisser le coût des batteries qui étaient jusqu’à présent fabriquées en Chine. Tout cela va changer à la fin de l’année. "Les batteries des véhicules vont être produits en France", reprend Sandrine Bouvier. "Ça va nous permettre de maîtriser l’ensemble de la chaîne de valeur pour la production de ces batteries et donc, au final, baisser le prix de la voiture". Une baisse évaluée à 5000 euros dès l’an prochain sur l’ensemble des véhicules électriques vendus par Peugeot, Citroën ou encore Fiat. 


L.T. Reportage TF1 | Julien Roux, Antoine Cazabonne, Marc Kouho

Tout
TF1 Info