France-Afrique du Sud : ce que les Bleus reprochent à l'arbitre Ben O'Keeffe

Publié le 16 octobre 2023 à 9h19, mis à jour le 16 octobre 2023 à 16h13
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Rugby - Coupe du Monde

Les Bleus se sont inclinés face à l'Afrique du Sud (28-29), dimanche soir, et sont éliminés de "leur" Mondial.
Une cruelle désillusion marquée par quelques frustrations au niveau de l'arbitrage.
S'ils savent que la défaite s'est jouée dans d'autres secteurs, les Français s'interrogent de certaines décisions.

Ne pas se cacher derrière l'arbitrage… mais en parler quand même. Voilà, en somme, comment les Bleus ont réagi à chaud dimanche soir, quelques minutes après leur cruelle élimination en quarts de finale de "leur" Coupe du monde, face à l'Afrique du Sud (28-29). Car le score le montre bien, cette rencontre s'est jouée sur des détails. Les décisions de l'arbitre en font partie, et n'ont pas franchement emballé le XV de France.

"Certaines choses claires et évidentes à siffler ne l'ont pas été", a ainsi pesté le capitaine Antoine Dupont. "Je n'ai pas envie de faire l'aigri qui râle sur l'arbitrage parce qu'il a perdu le match, mais je ne suis pas certain que l'arbitrage ait été à la hauteur de l'enjeu." Qu'est-il reproché à Ben O'Keeffe, l'arbitre néo-zélandais de la rencontre ?

L'en-avant d'Etzebeth qui change tout

Dès le début de la rencontre, les décisions du corps arbitral interrogent. Alors que les Bleus mènent déjà 7-0 grâce à un essai de Cyril Baille transformé par Thomas Ramos, ils poussent pour inscrire un deuxième essai et prendre le large (7'). À cinq mètres de l'en-but sud-africain, Damian Penaud tente de décaler Louis Bielle-Biarrey sur son aile gauche... sauf que le deuxième ligne Eben Etzebeth empêche de la main droite la transmission. Immédiatement, les Bleus lèvent les bras : ils réclament un en-avant volontaire, ce qui leur aurait offert une pénalité.

L'arbitre, à deux mètres de l'action, ne bronche pas. Le jeu se poursuit, les Springboks remontent tout le terrain... et inscrivent un essai pour recoller à 7-7. Le premier tournant dans cette partie. "Quand on mène 7-0 et qu'Eben Etzebeth coupe la trajectoire du ballon… C'était un temps très fort pour nous, qui n'est pas conclu", a regretté le sélectionneur Fabien Galthié, qui n'a toutefois pas voulu s'épancher sur l'arbitrage. "On aurait pu être à 12 ou 14 points, mais on se retrouve à 7-7."

Le contre éclair de Kolbe

Et ce n'est pas fini. Les Sud-Africains développent à nouveau leur jeu, profitent d'une erreur française et inscrivent un nouvel essai (7-12), auquel répondent rapidement Peato Mauvaka et les Français (12-12). Sur la transformation, excentrée sur la droite, Thomas Ramos a l'occasion de permettre aux Bleus de reprendre l'avantage. L'arrière français s'élance... et, fait rarissime, est contré par Cheslin Kolbe (voir vidéo ci-dessous).

France - Afrique du Sud (28-29) : La transformation contrée de Thomas Ramos par Cheslin Kolbe décryptéeSource : Rugby - Coupe du Monde
Cette vidéo n'est plus disponible

Le Sud-Africain en a le droit : dès que le botteur entame sa course, les défenseurs, placés sur leur ligne d'en-but, peuvent s'approcher pour tenter de contrer. L'arbitre valide le processus. Au ralenti, les Français peuvent tout de même nourrir des regrets. Le centre des Springboks semble entamer son sprint avant que Thomas Ramos ne commence sa course d'élan. Pour l'arbitre, tout est une question d'interprétation. Nul ne sait si toutefois si la transformation du numéro 15 tricolore, dans un angle assez fermé, serait passée entre les perches et aurait offert deux points de plus aux Bleus.

Contacts rugueux et rucks discutés

C'est l'une des caractéristiques du rugby sud-africain : imposer une puissance physique monstrueuse lors des contacts. La rencontre de dimanche n'y a pas échappé. Tout au long du match, les Springboks ont mis à mal la défense française. Certains contacts ont été contestés auprès de l'arbitre, pour des mains ou des coudes un peu trop en avant au goût des Tricolores.

Tout comme les zones de rucks, avec des grattages les mains au sol. "Dans les moments cruciaux, on aurait pu avoir une pénalité", a regretté Antoine Dupont. "Quand on a une avancée de 60 mètres et qu'on ralentit dans les rucks... C'est quand même assez facile à siffler."

France - Afrique du Sud (28-29) - Antoine Dupont et Fabien Galthié réagissent sur l'arbitrageSource : Rugby - Coupe du Monde
Cette vidéo n'est plus disponible

Mais les Bleus restent lucides, et savent que la rencontre ne s'est pas jouée uniquement sur ces décisions. "Ce n'est pas l'arbitrage qui a fait perdre le match", a insisté devant la presse le trois-quarts centre Jonathan Danty. "C'est toujours facile de parler de l'arbitrage. Il y a eu des situations assez flagrantes sur le terrain et qui ne semblaient pas l'être pour le corps arbitral. L'erreur est humaine malheureusement."

Fabien Galthié, lui, préfère féliciter les demi-finalistes. "Je comprends la position des joueurs, car il y a beaucoup d'émotions qui ne sont pas faciles à digérer", a lancé le sélectionneur. "Mais surtout bravo à l'Afrique du Sud et à son staff. Respect et fair-play, qu'ils continuent leur route le plus longtemps."


Idèr NABILI

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info