France-Afrique du Sud : World Rugby a identifié cinq erreurs d'arbitrage de Ben O'Keeffe

Publié le 20 octobre 2023 à 13h07, mis à jour le 20 octobre 2023 à 13h30
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Rugby - Coupe du Monde

Comme il est de coutume après chaque match, des superviseurs de World Rugby ont revu et analysé le quart de finale perdu par la France contre l'Afrique du Sud (28-29), dimanche 15 octobre.
Ils ont relevé au moins cinq erreurs arbitrales majeures commises par l'officiel néo-zélandais Ben O'Keeffe.
Des fautes d'arbitrage qui ont eu un impact sur le résultat final.

On n'en finit plus de décortiquer l'arbitrage de Ben O'Keeffe. Cinq jours après l'élimination brutale du XV de France, sorti dès les quarts de finale par l'Afrique du Sud (28-29), les décisions litigieuses de l'officiel néo-zélandais continuent de faire débat. "Je n'ai pas envie de faire l'aigri qui râle sur l'arbitrage mais (...) certaines choses claires et évidentes à siffler ne l'ont pas été", avait déploré Antoine Dupont, en conférence de presse d'après-match, jugeant que l'arbitre n'avait "pas été au niveau de l'enjeu". Une réaction à chaud, confortée, à tête reposée, par World Rugby. 

Comme le rapporte le Midi Olympique, la bible du rugby, l'instance internationale qui régit le monde de l'Ovalie a reconnu au moins cinq erreurs majeures de Ben O'Keeffe lors de France-Afrique du Sud, dont trois qui ont été en défaveur des Bleus. Il y a d'abord le déblayage dangereux de Pieter-Steph Du Toit, qui a percuté Jonathan Danty au visage (17e). Les superviseurs considèrent que le troisième ligne des Boks aurait dû être sanctionné d'un carton jaune. Un fait de jeu similaire, impliquant Du Toit et Danty, déjà ciblé, avait valu un rouge au Sud-Africain, lors de la victoire française (30-26) en novembre 2022, au stade Vélodrome.

Le contre de Kolbe n'était pas valable

Il y a aussi, et surtout, deux actions qui ont eu un impact sur le résultat final. À commencer par le contre de Cheslin Kolbe sur Thomas Ramos (22e). Le virevoltant ailier sud-africain s'est élancé trop tôt au moment du coup de pied de transformation du buteur tricolore. Selon World Rugby, elle aurait dû être à retirer, offrant potentiellement deux points supplémentaires au "XV du Coq" (12-12). Autre erreur ayant coûté cher aux hommes de Fabien Galthié : le grattage de Kwagga Smith sur Cameron Woki (68e), qui a permis aux Springboks de bénéficier d'une pénalité, réussie par Handré Pollard, et de prendre un avantage décisif (26-29) aurait dû être jugée illicite.

France-Afrique du Sud (28-29) : le contre de Cheslin Kolbe décryptéSource : Rugby - Coupe du Monde
Cette vidéo n'est plus disponible

Toujours selon les superviseurs, qui ont revu le match, Ben O'Keeffe a fauté par deux fois contre l'Afrique du Sud. Damian Penaud aurait dû écoper d'un jaune pour un plaquage dangereux sur Eben Etzebeth (9e) et un hors-jeu de Cameron Woki a été oublié par le corps arbitral (78e). 

Des erreurs que Ben O'Keeffe avait reconnues à demi-mot dans une interview. "Je sais que nous, les arbitres, ne sommes jamais parfaits. Bien sûr qu'on fait des erreurs dans un match", avait-il déclaré au micro de Newshub, une chaîne néo-zélandaise. "Nous avons fait mon débriefing (avec ses assistants, ndlr) et nous allons remettre les choses sur de bons rails. Mais je peux comprendre ce sentiment après un tel match." Un mea culpa qui a, semble-t-il, convaincu World Rugby, puisque malgré la polémique sur ses décisions controversées, l'arbitre a été désigné "au mérite" pour diriger la demi-finale Angleterre-Afrique du Sud.


Yohan ROBLIN

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info