France-Afrique du Sud : la composition des Springboks, coup de bluff ou vraie surprise ?

Publié le 14 octobre 2023 à 17h43

Source : JT 13h WE

L'Afrique du Sud a annoncé une composition inattendue pour affronter la France, ce dimanche (21h sur TF1, MYTF1 et TF1info), avec plusieurs titulaires habituels qui ne seront pas du XV de départ.
Le staff des Bleus reste méfiant, et "peut être surpris jusqu'au coup d'envoi", a affirmé ce samedi Raphaël Ibañez, manager du XV de France.
Les Springboks l'assurent pourtant : il ne s'agit pas d'un coup de bluff.

Le premier rebondissement du quart de finale entre le XV de France et l'Afrique du Sud a déjà eu lieu. Et il ne s'est pas produit sur la pelouse du Stade de France. Alors que ces deux candidats au titre s'affrontent ce dimanche 15 octobre (21h en direct sur TF1, MYTF1 et en live commenté sur TF1info), le staff des Springboks a réservé plusieurs surprises dans sa composition d'équipe.

Jacques Nienaber, le sélectionneur de l'Afrique du Sud, a ainsi choisi de titulariser le demi de mêlée Cobus Reinach et le demi d'ouverture Manie Libbok, en lieu et place de la charnière attendue Faf De Klerk-Handré Pollard. Autre changement notable, la présence au poste de numéro 8 du vétéran Duane Vermeulen, 37 ans, préféré à Jasper Wiese, pourtant titulaire lors des matchs de groupe face à l'Écosse (18-3) et à l'Irlande (8-13). "Nous avons choisi une équipe qui, indépendamment du banc, nous donne les meilleures chances de victoire selon nous", a assumé le technicien sud-africain devant la presse. Le banc, justement, réserve lui aussi une surprise, puisque cinq joueurs du pack avant y figurent (pour trois arrières), contre six ou sept habituellement.

Vers un changement de dernière minute ?

"Ils ont une approche technique très pointue, très réfléchie", a commenté Fabien Galthié, qui connaît bien les membres du staff adverse, pour en avoir croisé certains lors d'un stage auprès de la province irlandaise du Munster. "Ils sortent toujours une stratégie, un plan très bien étudié. Ce n'est jamais le hasard qui les pousse à aligner ces compositions. C'est un jeu d'échecs, un niveau de stratégie poussé à son paroxysme." "Il y a quelques changements que nous n'avons pas l'habitude de voir", s'est aussi étonné le troisième ligne Charles Ollivon. "Ils vont peut-être envoyer un peu plus de jeu que d'habitude. C'est ce qui nous vient à l'esprit quand on voit leur banc."

Mais le staff du XV de France reste tout de même perplexe, face à cette composition "assez particulière", selon les mots de Galthié. "Nous allons attendre le coup d'envoi", a insisté ce samedi Raphaël Ibañez, le manager général des Bleus, sous-entendant que la composition des Springboks pouvait évoluer jusqu'à la dernière minute. "Nous pourrions être surpris. Tout peut arriver, nous nous préparons à tout. C'est la stratégie d'avant-match."

À moins que quelqu'un ne tombe malade durant la nuit...
Mzwandile Stick, entraîneur-adjoint des Springboks

Une hypothèse balayée d'un revers de main par le staff des Sud-Africains. "Non, mon ami, l'équipe a été annoncée et nous allons nous en tenir à ce groupe, à 100%", a ainsi répondu Mzwandile Stick, entraineur-adjoint des Springboks, à Raphaël Ibañez par conférences de presse interposées. "À moins bien sûr que quelqu'un ne tombe malade durant la nuit ou se blesse durant l'échauffement, mais pour le moment, on va s'en tenir là."

Reste que Rassie Erasmus, le directeur du rugby des Springboks, ainsi que Jacques Nienaber, sont adeptes des innovations stratégiques. Comme celle de placer sept avants sur le banc, et donc un seul arrière. Alors coup de bluff ou vraie surprise ? Réponse ce dimanche dès 21h, sur TF1, MYTF1 et en live commenté sur TF1info.


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info