Coupe du monde de rugby : les "Flying Fijians", ces outsiders que tout le monde supporte

Publié le 10 octobre 2023 à 12h15, mis à jour le 15 octobre 2023 à 11h10
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Rugby - Coupe du Monde

Malgré une défaite contre le Portugal lors d'un match plein de suspens, les Fidjiens sont parvenus à assurer leur place en quart de finale.
Ils affrontent l'Angleterre ce dimanche 17 heures (à suivre en live commenté sur TF1info).
Une qualification qui a fait le bonheur de cette équipe, mais aussi de nombreux amateurs de rugby.

Un geste plein de classe. À la suite d'un match renversant et plein de suspens, les rugbymans portugais ont fêté dimanche dernier leur victoire dans le vestiaire du Stadium de Toulouse, où s'est joué le dernier match de poule de ce Mondial. Au milieu des célébrations, le sélectionneur de l'équipe adverse, le Fidjien Simon Raiwalu a également félicité la jeune équipe. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, il a tenu à offrir des cadeaux aux Lobos portugais, après avoir interpellé les entraîneurs David Gérard et Patrice Lagisquet.

Pour le plus grand bonheur des joueurs, "il nous a donné un sac avec des vêtements et des produits fidjiens. Il y avait des t-shirts, des polos, et des chemises", a raconté auprès d'Actu Rugby David Gérard. Ce geste n'a pas manqué d'être salué, bien qu'il n'étonne pas venant d'une équipe qui attire la sympathie depuis le début du Mondial. Ces Fidjiens qui affronteront, ce dimanche à 17 heures, l'Angleterre (à suivre en live commenté sur TF1info). 

Avant même la Coupe du monde, les Fidjiens avaient marqué les esprits dans une vidéo où les joueurs étaient en train de gravir une dune, ensemble, tout en chantant. Alors que la sélection, actuellement 10e au classement World rugby, bénéficie de moyens beaucoup moins conséquents que d'autres équipes, cet entraînement à l'ancienne a illustré leur résilience et leur détermination.

Lors de la compétition, ces valeurs ont de nouveau été mises en lumière lorsque le centre Josua Tuisova a appris le décès de son jeune fils peu avant un match contre la Géorgie. Malgré le deuil, le joueur a décidé de rester en France et de continuer à participer au Mondial. "Il a fait le sacrifice ultime pour représenter son pays lors de la finale cruciale de la poule contre le Portugal", a souligné le journal local Fiji Village, qui a rapporté l'information.

Surtout, les Fidjiens ont conquis le cœur des amateurs de rugby. Véritable pépite de la poule C, ils ont séduit grâce à un jeu flamboyant et plein d'envie, autour de joueurs bien connus du public français puisque certains, à l'instar de Levani Botia ou Peceli Yato, évoluent en Top 14. Après une victoire historique contre l'Angleterre avant la Coupe du monde, ils ont fait une entame de compétition réussie contre le pays de Galles, échouant d'un rien contre le XV du Poireau (32-26). Ils ont ensuite créé la sensation face à l'Australie, en s'imposant (22-15). Si les deux dernières sorties des Fidjiens ont été moins convaincantes, ils se sont quand même qualifiés en quart de finale pour la première fois depuis 16 ans.

Un exploit qui a été salué par les adversaires de la sélection fidjienne. "Félicitations aux Fidjiens. J’espère qu’ils vont gagner les quarts de finale, les demi-finales et peut-être gagner la Coupe du Monde", espérait même l'ailier géorgien Davit Niniashvili. "Je te souhaite le meilleur pour la suite", adressait également le sélectionneur du Portugal Patrice Lagisquet à son homologue fidjien dimanche soir. Le plus dur reste à faire pour les Fidji, qui vont devoir relever un énorme défi ce dimanche 15 octobre, face à l'Angleterre, sortie invaincue de la phase de poule. Alors que la fatigue de la compétition commence à s'accumuler, les outsiders pourront malgré tout compter sur le soutien de tous leurs fans.


Aurélie LOEK

Tout
TF1 Info