Coupe du monde de rugby 2023 : des poules à la finale, un parcours qui sera semé d'embûches pour les Bleus

Publié le 8 septembre 2023 à 9h00, mis à jour le 8 septembre 2023 à 10h53

Source : JT 20h Semaine

Le XV de France entame la Coupe du Monde de rugby par un choc contre la Nouvelle-Zélande.
En cas de victoire comme de défaite, le parcours des Bleus ne sera ensuite pas simple pour parvenir à soulever le trophée Webb Ellis.
Avant même la finale, d'autres chocs sont prévus contre des favoris de la compétition.

Un parcours semé d'embuches. Une Coupe du monde n'est jamais simple, mais le chemin de la France dans cette compétition s'annonce particulièrement relevé jusqu'à la finale, objectif affiché par les hommes de Fabien Galthié

Alors qu'un premier choc contre les All Blacks, déjà triplement champions du monde (1987, 2011, 2015), est prévu en ouverture, d'autres matchs d'envergure attendent la bande à Antoine Dupont, tombée dans une partie de tableau où figurent de nombreux favoris.

Sortir de la phase de poules

Premier objectif de cette Coupe du monde : parvenir à sortir de la phase de poules, défi que la France a toujours relevé lors des précédentes compétitions. Si la rencontre contre la Nouvelle-Zélande est très attendue en termes de jeu, elle n'est pas déterminante, mais donnera le ton pour le reste du parcours des Bleus durant cette phase. Afin de se qualifier pour les quarts de finale, les équipes doivent effectivement finir premières ou deuxièmes de leur poule.

Une victoire contre la Nouvelle-Zélande permettra au XV de France, en plus d'entamer avec force la compétition, d'aborder le reste de ses matchs avec moins de pression. Face à l'Uruguay et la Namibie, respectivement 17ᵉ et 21ᵉ nations dans le classement World Rugby, la victoire semble assurer pour les Bleus, laissant un possible joker contre l'Italie. En cas de défaite contre la Nouvelle-Zélande, les Bleus devront expressément gagner tous leurs matchs, ajoutant de la pression pour la rencontre contre l'Italie, une nation qui a pu, précédemment, donner du fil à retordre à la bande à Dupont.

Une finale avant l'heure en quart

La poule A, celle de la France, reste néanmoins abordable. Mais dès les quarts de finale, le XV de France rencontrera un nouveau favori de la compétition. Ce premier match de la phase à élimination directe doit effectivement se jouer contre une équipe de la poule B, aussi présentée comme la poule de la mort. S'y trouve notamment l'Afrique du Sud, actuel champion en titre et bien déterminé à garder la Coupe, ce qui permettrait aux Springboks de s'imposer comme la seule équipe à avoir jamais remporté le Mondial quatre fois. Au vu de leur dernier match de préparation contre la Nouvelle-Zélande, durant lequel l'Afrique du Sud a infligé une défaite historique aux All Blacks, Ies coéquipiers de Siya Kolisi sont prêts à relever le défi.

Autre favori de cette poule B, l'Irlande, actuelle première nation dans le classement World Rugby. Après son Grand chelem cette année, l'équipe de Jonathan Sexton semble bien décidée à ajouter un premier titre mondial à son palmarès. En embuscade dans cette poule, l'Écosse, actuellement en forme et qui pourrait tenter d'accrocher les deux favoris. Rencontré deux fois cet été lors des matchs de préparations, le XV du Chardon a su mettre en difficulté les Bleus et pourrait s'avérer un adversaire redoutable en quart de finale.

À supposer donc que la France parvienne à se sortir du piège que représente ce quart de finale, la demi-finale devrait être plus facile, avec comme adversaires potentiels de grandes nations de rugby, mais en difficulté ces derniers temps. C'est le cas de l'Angleterre, qui a été battu par les Fidji dans son antre, au stade de Twickenham (30-22), de l'Australie d'Eddie Jones, qui n'a pas gagné un seul match depuis que l'Anglais est devenu sélectionneur des Wallabies ou du Pays de Galle, incapable de faire place à ma nouvelle génération. Les Fidji ou l'Argentine pourraient profiter de cette méforme, tout en restant des adversaires à la hauteur du XV de France. Reste qu'il s'agit d'une demi-finale et que sous le coup de l'émotion et la pression, tout peut arriver.

En finale, enfin, les Bleus, pourraient de nouveau rencontrer la Nouvelle-Zélande. Après le match d'ouverture, il s'agirait pour l'équipe défaite de prendre sa revanche. Autres finalistes potentiels, l'Afrique du Sud et l'Irlande. Lors de cette compétition, le XV de France pourrait donc devoir se mesurer à tous les favoris. Un enjeu supplémentaire pour ces Bleus bien décidés à remporter un premier titre mondial sur ses terres.


Aurélie LOEK

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info