"Moi, ça m'a fait rire" : comme Jean Dujardin, le "Coq" de la cérémonie d'ouverture assume

Publié le 15 septembre 2023 à 10h22

Source : TF1 Info

Grimé en coq et coiffé d'une crête rouge, Éric Massot a volé la vedette à Jean Dujardin lors de la cérémonie d'ouverture du Mondial.
Le comédien, grand amateur de rugby, a salué "la bienveillance" du Stade de France, assumant sa prestation malgré l'accueil critique sur les réseaux sociaux.
"Ça a alimenté le buzz, comme on dit", a-t-il lâché auprès de Rugbyrama.

Il a été la tête d'affiche inattendue de la cérémonie d'ouverture. À la fois applaudi et moqué. Grimé en coq et coiffé d'une crête rouge, le comédien Éric Massot a interprété un coq entêté lors du spectacle joué au Stade de France, vendredi 8 septembre, en lever de rideau du choc France-Nouvelle-Zélande (27-13). L'un des fondateurs de la troupe "Nous Ç Nous", bande à laquelle appartenait aussi Jean Dujardin, qui a co-écrit le show inaugural, est revenu, à tête reposée, sur cette expérience hors du commun qu'il a vécue, six jours plus tôt. "On a vécu une formidable aventure", a-t-il glissé au site internet du Midi Olympique

"On a formé un groupe, on était chauffé à blanc et on a globalement senti de la bienveillance de la part du Stade de France. Ça a cartonné", s'est félicité l'humoriste âgé de 58 ans. Mais l'homme-coq a commencé à déchanter, lorsqu'il a découvert le torrent de commentaires méprisants sur les réseaux sociaux, jugeant le spectacle désuet, gênant, voire rance, comme l'a écrit le quotidien Libération. "Il y a eu une onde positive et négative... Ce fut un raz-de-marée... Le lendemain, j'étais même un peu déstabilisé, je ne vous le cache pas", a-t-il avoué. "Certains ont aimé, d'autres pas du tout. Mais j'ai tellement reçu de messages de la part d'amis comédiens que je l'ai finalement très bien vécu. Ça a alimenté le buzz, comme on dit. Et moi, ça m'a fait rire..."

Tandis que Jean Dujardin est "tombé à la renverse" dans un post Instagram face au "déferlement de commentaires, politiques et médiatiques", son ami Éric Massot lui a emboîté le pas. "La récupération politique dont a fait l'objet la cérémonie d'ouverture m'a semblé un peu surréaliste", a-t-il pointé. "Ce qu'il se passe au Maroc est bien plus grave, non ?"


Yohan ROBLIN

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info