3 bonnes raisons de revoir "Là-haut", ce lundi soir sur W9

par Rania HOBALLAH
Publié le 19 octobre 2015 à 11h46

ÉMOTION – C'est un des meilleurs films de Pixar. W9 diffuse "Là-haut", la petite merveille des célèbres studios d'animation américains. L'histoire drôle et émouvante d'un veuf bourru qui décide de faire le tour du monde, bien au chaud dans sa maison sur laquelle il a attaché des milliers de ballons. Sauf qu'un jeune explorateur de 8 ans s'est invité sans avoir été convié...

► Parce que la séquence d'ouverture va vous faire pleurer
Présenté en ouverture du Festival de Cannes en 2009, Là-haut est un des meilleurs (pour ne pas dire le meilleur) Pixar. L'histoire ? Un vendeur de ballons de 78 ans, Carl Fredricksen, décide de réaliser le rêve de sa vie : partir faire le tout du monde. Grâce à un ingénieux système, il parvient à faire décoller sa maison. Sans savoir que Russell, un insupportable petit garçon, a accidentellement embarqué... Drôle et émouvant à la fois, Là-haut est un film d'aventure jubilatoire. On vous met au défi de ne pas verser votre petite larme face à la séquence d'ouverture qui retrace en quelques minutes la vie du héros, de son mariage à la disparition de sa femme.

► Parce que les seniors, c'est tendance
Autrefois considérés comme ringards, aujourd'hui, les seniors sont devenus utra-tendance. Que ce soit dans les publicités, à la télévision ou au cinéma, les plus de 60 ans sont désormais les héros des temps modernes. La preuve, NJR12 lance aujourd'hui 'Coup de jeune à Vegas : les ieuvs font leur show' , une nouvelle télé-réalité dans laquelle un groupe de vieux âgés de 60 à 71 ans va créer un groupe de rock pour se produire dans l'une des plus mythiques scènes de Vegas. Pour cela, ils vont devoir cohabiter avec de jeunes danseurs. Et c'est drôlement bien.

► Parce qu'on peut vraiment s'envoler avec des ballons
Si vous croyez que la technique de Carl pour s'envoler est absolument loufoque, détrompez-vous. Les créateurs du long-métrage ont estimé qu'il fallait 26,5 millions de ballons d'hélium pour élever une maison dans les airs. Il n'en a fallu que 55 à Jonathan Trappe pour traverser la Manche. Cet Américain a réussi l'exploit en mai 2010 de décoller de Ashford, dans le Kent, pour atterrir dans les environs de Dunkerque, à une centaine de kilomètres de là, après 4 heures de vol. Si son voyage fut autorisé par les autorités de l'aviation britanniques, celui de Daniel Boria n'a pas vraiment plu à la police canadienne. Le jeune homme âgé de 26 ans avait survolé la ville de Calgary à bord d'une chaise de jardin attachée à 120 ballons gonflés d'hélium.

A LIRE AUSSI >> Un Canadien arrêté après avoir imité le film Là-haut

Là-haut, ce soir à 20 h 55 sur W9.

 

Rania HOBALLAH

Tout
TF1 Info