5 choses à savoir sur Seth Rogen, l'acteur et réalisateur de "L'interview qui tue !"

Jérôme Vermelin
Publié le 22 décembre 2014 à 12h44
5 choses à savoir sur Seth Rogen, l'acteur et réalisateur de "L'interview qui tue !"

PORTRAIT – C'est l'acteur, réalisateur et scénariste dont tout le monde parle. Avec sa comédie satirique, "L'interview qui tue !", Seth Rogen n'imaginait peut-être pas qu'il allait être au cœur d'un incident diplomatique sans précédent dans l'histoire de Hollywood. Mais qui est-il au juste ?

Il a fait ses débuts dans le stand-up à l'âge de 12 ans
Fils de travailleurs sociaux de confession juive, né le 15 avril 1982 à Vancouver, Seth Aaron Rogen a très tôt décidé de gagner sa vie en faisant rire les autres. A l'âge de 12 ans, il monte ses premiers spectacles d'humour dans les Bar Mitzvah et les fêtes familiales, avant de s'attaquer aux bars de la région. En 1995, il écrit les prémices du script de Supergrave, avec Evan Goldberg, son futur co-réalisateur de L'Interview qui tue !. Soit l'histoire de deux ados qui désespèrent d'avoir leur première expérience sexuelle avant d'enter à l'université. Le film finira par voir le jour en 2007, avec Jonah Hill et Michael Cera dans les rôles des deux copains d'enfance.

Il est l'un des acteurs les plus rentables d'Hollywood
Membre éminent de la bande à Judd Apatow, le roi de la comédie US des années 2000, Seth Rogen décroche l'un de ses premiers rôles principaux en 2005 dans 40 ans, toujours puceau, méga-succès au box-office. Depuis, sa filmographie aurait généré plus de 1 milliard de dollars de recettes dans le monde – doublage de dessins animés inclus – faisant de lui l'un des comédiens les plus rentables de sa génération, à seulement de 32 ans. D'après les hackers, qui ont piraté les comptes de Sony, il aurait touché 8,5 millions de dollars pour L'interview qui tue !, dont il est à la fois acteur, co-scénariste et co-réalisateur.

Il voulait rendre Kim Jong-un "adorable"
Depuis l'annulation de l'avant-première new-yorkaise de L'interview qui tue !, devant les menaces des hackers de Sony Pictures, Seth Rogen a annulé tous ses engagements promotionnels, jusqu'à nouvel ordre. Le 15 décembre, il s'était confié à l'animateur Stephen Colbert . "Nous ne pensions pas que les Nord-Coréens allaient aimer le concept du film, pour être tout à fait honnête", déclarait-il. "Nous avons parlé avec des gens qui ont rencontré Kim Jong-un. Ce qu'on m'a dit, c'est que lorsqu'il est dans une pièce, on ne le remarque pas forcément. Du genre, vous buvez un verre et soudain il est à côté de vous en train de rigoler. A vrai dire on voulait le rendre adorable. Tout en montrant, de façon comique, les choses atroces qui ont lieu là-bas".

Il a fait un discours sur la maladie d'Alzheimer au Sénat
Si Seth Rogen est un mec drôle, voire hilarant, il a aussi un côté sérieux. Et même engagé. Les parents de sa compagne, l'actrice Laurent Miller, souffrant de la maladie d'Alzheimer, il n'a pas hésité à prendre la parole devant le Sénat américain pour sensibiliser la classe politique aux enjeux humains et financiers de sa prise en charge. "J'ai vu personnellement le désastre financier qu'engendre ce genre de maladie", a-t-il ainsi déclaré, le 26 février dernier, soulignant que plus de 5,2 millions de ses compatriotes en sont atteints. "Et si jamais les Américains se désintéressaient des comédies américaines parlant de sexe, je n'aurais plus les moyens d'y faire face."

Il va jouer dans le biopic de Steve Jobs
Comme tous les acteurs comiques, Seth Rogen devait, tôt ou tard, changer de registre en incarnant un personnage "sérieux". Ce devrait être le cas dans le prochain biopic de Steve Jobs que le Britannique Danny Boyle prépare avec Michael Fassbender dans le rôle principal , après les désistements successifs de Leonardo DiCaprio et Christian Bale. L'auteur de L'interview qui tue ! jouera lui Steve Wozniak, le cofondateur d'Apple et concepteur de ses premiers ordinateurs. Signé Aaron Sorkin (The Social Network), le scénario se focalisera sur trois moments clés de l'histoire de la marque. Tournage prévu début 2015. Avant d'entrer, pour la première fois, dans la course à l'Oscar ?

>> ET AUSSI : Regardez la bande-annonce de L'interview qui tue !


Jérôme Vermelin

Tout
TF1 Info