L’ex-membre de One Direction va faire l’objet d’un enseignement spécifique à l’Université du Texas, en 2023.
L’objectif : étudier l’impact du jeune chanteur sur la pop culture et les phénomènes de société qu’il incarne.
D’après le professeur à l’origine du projet, c’est une manière "fun" et concrète d’impliquer ses élèves.

Harry Styles ne figure pas encore dans les livres d’Histoire… Mais il va bientôt être enseigné à l’université ! Le professeur Louie Dean Valencia, spécialiste de la culture numérique à la Texas State University, vient d’annoncer à ses abonnés sur TikTok la création d’un cours magistral consacré au jeune chanteur britannique. Son intitulé ? "Harry Styles et le culte de la célébrité : identité, l’internet et la pop culture européenne".

Sur son site Internet, l’établissement précise que ce cours permettra, à travers la carrière de l’ancien membre du boysband One Direction, d’aborder "les questions de genre et de sexualité, de race, de classe, de nation, de mondialisme, de médias, de mode, de culture de fans et d’Internet". Rien que ça.

Texas State Honors College

Il est vrai qu’à 28 ans, Harry Styles est un véritable phénomène. Élevé dans le petit village de Holmes Chapel, dans le Cheshire, il participe adolescent à de nombreux cours de chant. En avril 2010, il s’inscrit au concours télé X-Factor où il interprète une reprise de "She’s so Lovely" de Stevie Wonder. Éliminé en cours de route, il est associé à quatre recalés comme lui, Niall Horan, Liam Payne, Louis Tomlison et Zayn Malik, au sein d’un groupe dont il suggère le nom : One Direction. 

S’ils terminent à la troisième place, les "1D" déchaînent les passions et vont enregistrer cinq albums qui se sont vendus à plus de 70 millions d’exemplaires dans le monde. Depuis 2016, les membres du groupe se sont lancés dans des carrières solo et c’est clairement Harry Styles qui sort du lot. Chanteur et mannequin, il a également fait ses débuts d’acteur dans Dunkerque de Christopher Nolan

En étudiant l’art, l’activisme, le consumérisme et l’univers des fans autour de Harry Styles, nous serons capables de soulever des problématiques très contemporaines
Le professeur Louie Dean Valencia

Musicalement, Harry Styles ne révolutionne pas grand-chose. Son image, en revanche, est un sujet infini de fascination. Jouant d’une certaine ambiguïté, comme lorsqu’il pose en jupe en une du Vogue américain, il affiche régulièrement son soutien à la communauté LGBTQ, allant même jusqu’à aider des fans à faire leur coming-out durant ses concerts

En privé, après une foule de romances sans lendemain, il roucoule depuis janvier 2021 avec l’actrice et réalisatrice américaine Olivia Wilde, de dix ans son aînée. Elle vient de le diriger et de lui donner la réplique dans Don't Worry Darling, un thriller érotique qu'on découvrira en France le 12 septembre prochain.

"J’ai toujours voulu proposer un cours d’histoire qui serait fun tout en couvrant une période que les étudiants ont vécue et à laquelle ils peuvent se retrouver", a expliqué Louie Dean Valencia sur NBC, précisant avoir eu l’idée de ce cours en 2020, lorsqu’il écoutait la musique du chanteur en plein confinement. "En étudiant l’art, l’activisme, le consumérisme et l’univers des fans autour de Harry Styles, nous serons capables de soulever des problématiques très contemporaines."

Le cours consacré au chanteur britannique débutera au printemps 2023 et se déroulera par classe de 20 élèves, "afin que nous puissions avoir des discussions en profondeur", précise le professeur. Aux États-Unis, ce n’est pas la première fois qu’une pop star fait l’objet de ce genre d’initiative. Au printemps dernier, un cours de l’Université de New York proposait de "déconstruire l’attirance et l’aversion simultanées" que suscite la chanteuse américaine Taylor Swift. 


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info