Après des propos antisémites, Kanye West lâché de toutes parts

Accusé de "comportement pervers de prédateur", Kanye West visé par une enquête interne d'Adidas

M.L (avec AFP)
Publié le 24 novembre 2022 à 19h05
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Le rappeur américain, dans la tourmente depuis plusieurs semaines à cause de différentes polémiques, est ciblé par une enquête au sein du groupe Adidas, qui a récemment rompu sa collaboration avec lui.
Il est accusé par des employés de leur avoir montré des contenus pornographiques, dont une photo de son ex-femme Kim Kardashian, et de comportements déplacés.

La polémique continue d'enfler autour de la star américaine : l’équipementier sportif allemand Adidas a annoncé jeudi lancer une enquête interne après des "allégations" de comportement inapproprié visant Kanye West, aussi appelé "Ye", le bouillonnant rappeur avec qui il a rompu récemment la coopération autour des baskets Yeezy. 

Ces accusations, relayées par le magazine américain Rolling Stone, portent sur le fait que Kanye West aurait montré des vidéos et clichés de nature pornographique - y compris des contenus le mettant en scène lui-même, et une photo intime de son ex-femme Kim Kardashian - à des employés d'Adidas, et aurait eu à leur égard un comportement déplacé. La marque de vêtements de sport, qui se voit elle-même reprocher d'avoir fermé les yeux sur ces agissements dans l'article du journal, a indiqué dans un communiqué "lancer immédiatement une enquête indépendante" sur le sujet. 

"Des années d'abus verbaux, de tirades vulgaires et de manœuvres d'intimidation"

Selon Rolling Stone, d'anciens cadres haut placés de la marque aux trois bandes ont envoyé une lettre aux dirigeants du groupe intitulée "La vérité sur Yeezy". Ils y accusent l'entreprise d'avoir manqué de "responsabilité" et de ne pas avoir suffisamment protégé ses employés face "au comportement pervers de prédateur" de Kanye West "à l'égard des femmes". Ces derniers estiment avoir vécu "des années d'abus verbaux, de tirades vulgaires et de manœuvres d'intimidation".

Un ancien collaborateur de l'entreprise raconte ainsi au magazine que le rappeur l'avait invité à son domicile, mais au lieu de travailler sur un projet, ce dernier lui avait montré une vidéo pornographique. "Je pense que c'était une tactique pour briser une personne et établir son allégeance inébranlable envers lui, en testant et en détruisant les limites des gens", témoigne l'ex-salarié. Un autre employé de la marque dénonce un "comportement hypersexualisé constant" dans le cadre professionnel.

Dans ce courrier, les membres du directoire d'Adidas et d'autres dirigeants sont accusés d'avoir "éteint leur boussole morale" en "ignorant à la fois le comportement public incendiaire de Kanye et les plaintes de l'équipe Yeezy" concernant sa conduite problématique. Le groupe juge toutefois qu'"il n'est pour le moment pas clair que les accusations portées dans (la) lettre anonyme sont vraies". Mais il assure dans le même temps "tout (son) soutien" aux employés d'Adidas "le temps de régler les détails de la résiliation" du contrat avec le rappeur.

Lire aussi

La société a rompu en octobre ses liens avec Kanye West à cause de ses remarques antisémites, mettant fin à un juteux partenariat ayant débuté en 2014. Le manque à gagner lié à la rupture de ce partenariat est à lui seul estimé à 500 millions d'euros d'ici fin 2022, a indiqué Adidas début novembre. Ce n'est pas la seule entreprise à avoir coupé les ponts avec le rappeur, qui a affirmé fin octobre avoir perdu 2 milliards de dollars en une journée suite à des retraits en cascade. Dans le même temps, il avait aussi créé la polémique en s'affichant avec un T-shirt détournant un slogan antiraciste. 


M.L (avec AFP)

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info