Accusé de viol en Italie, le réalisateur Paul Haggis soupçonne un coup monté de la Scientologie

par Jérôme VERMELIN
Publié le 12 juillet 2022 à 18h43
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

L’auteur oscarisé de "Collision" a été arrêté mi-juin en Italie après les accusations de viol d’une jeune Britannique.
Une affaire qui intervient alors qu'il doit être jugé pour des faits similaires à New York au mois d'octobre prochain.
Dans une interview accordée à "La Repubblica", cet ancien scientologue n’exclut pas une vengeance de l’organisation à son encontre.

Paul Haggis contre-attaque. Le 19 juin dernier, le réalisateur oscarisé de Collision, 69 ans, était arrêté à Ostuni, dans le sud de l’Italie, accusé d’agression sexuelle et de dommages corporels aggravés à l’encontre d’une Britannique de 28 ans. Des faits qui se seraient déroulés en marge d’un festival où il devait conduire une masterclass.

Après avoir interrogé par les autorités locales, Paul Haggis a été assigné à résidence à son hôtel pendant seize jours. Une période à l’issue à l’issue de laquelle, suite à une confrontation avec la jeune femme, un juge l’a remis en liberté, estimant qu’il ne présentait pas de danger pour cette dernière.

Ce que j’ai appris de la Scientologie, c’est qu’ils sont capables de tout

Paul Haggis, dans "La Repubblica"

Alors que le parquet local a annoncé sa volonté de faire appel, une nouvelle audience devrait se tenir dans plusieurs semaines devant un tribunal de Lecce. Dans une interview accordée ce mardi à La Repubblica, le cinéaste nie les faits qui lui sont reprochés, tout en reconnaissant plusieurs erreurs.

"Ma première erreur, c’est d’avoir laissé quelqu’un que je connaissais me rendre visite. C’était stupide", commence-t-il à propos de la jeune femme, dont il aurait fait la rencontre il y a déjà plusieurs mois avant. "La seconde a eu lieu le dernier matin, lorsque quelque chose que j’ai trouvé très déplaisant est arrivé", continue Paul Haggis, sans donner plus de précision. "J’ai décidé abruptement de mettre fin à cette situation. J’ai alors emmené cette femme à l’aéroport plusieurs heures avant son vol."

Il sera jugé pour viol à New York en octobre

Cette affaire intervient alors que le cinéaste est déjà sous le coup de plusieurs accusations de similaires aux États-Unis. Le 11 octobre prochain, il sera jugé à New York suite à la plainte déposée en 2018 par l’attachée de presse Haleigh Breest, qui affirme qu’il l’a violée en 2013 dans son appartement après une avant-première.

Ces dernières années, plusieurs de ses proches ont pris sa défense, certains arguant qu’il pourrait s’agir d’une vengeance de l’Église de la Scientologie à son encontre. Membre de longue date de l’organisation, il en a claqué la porte avec fracas en 2009, lui reprochant notamment son soutien aux opposants au mariage homosexuel en Californie. Ses dirigeants ont toujours nié en bloc. 

Lire aussi

Interrogé sur cette hypothèse par La Repubblica, Paul Haggis ne ferme aucune porte. "Je n’ai aucune preuve", dit-il. "Mais ce que j’ai appris de la Scientologie, c’est qu’ils sont capables de tout. Si vous dites quelque chose contre eux, ils utiliseront tous les moyens à leur disposition pour détruire votre réputation, votre carrière et votre famille."

Outre Collision, qui lui a valu l'Oscar du meilleur film et du meilleur scénario original en 2006, Paul Haggis a également écrit Million Dollar Baby de Clint Eastwood. Il est également l'auteur du script de plusieurs épisodes de la saga James Bond dont celui de Casino Royale, qui marquait les débuts de Daniel Craig dans le costume de James Bond.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info