Affaire Epstein : nouveau revers judiciaire pour le prince Andrew, qui pourrait être jugé en fin d’année

Delphine DE FREITAS
Publié le 12 janvier 2022 à 16h05, mis à jour le 17 janvier 2022 à 18h36
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

JUSTICE – Un juge de New York a estimé recevable la plainte pour viol déposée par Virginia Giuffre contre le fils cadet de la reine d’Angleterre. Une décision qui le rapproche dangereusement d’un procès.

Sa demande a été rejetée. Le prince Andrew, qui souhaitait mettre un terme aux poursuites judiciaires qui le menacent outre-Atlantique, n’a pas été entendu. Le juge new-yorkais Lewis Kaplan a validé la plainte de Virginia Giuffre, qui accuse le fils cadet de la reine Elizabeth II de viol.

Les faits se seraient produits en 2001 alors que la jeune femme, l’une des victimes du trafic sexuel piloté par le milliardaire Jeffrey Epstein, n’était âgée que de 17 ans. Un procès devrait donc se tenir au civil d'ici à la fin de l’année, sauf en cas d’accord entre les deux parties.

Buckingham "ne fera pas de commentaires"

"La plainte de Madame Giuffre n’est ni ‘inintelligible’, ni ‘vague’ ni ‘ambiguë’", assure le juge dans sa décision que relaie CNN. Il explique que la victime dit avoir été forcée à avoir des relations sexuels avec le prince à trois reprises, "à trois endroits différents" et qu’elle y nomme le responsable. Les avocats du prince Andrew avaient défendu le classement de cette plainte en invoquant un accord financier de 500.000 dollars signé en 2009 par la jeune femme. Elle assurait ainsi qu’elle ne poursuivrait pas Jeffrey Epstein, mort en prison en 2019, ni "d’autres accusés potentiels". Le duc d’York n’était pas cité dans ce document, qui n’a pas été retenu par le tribunal.

Lire aussi

Le prince Andrew a toujours nié les accusations portées à son encontre, jusque dans une désastreuse interview donnée à la BBC qui a précipité sa retraite de toutes activités royales en 2019. Ses liens avec Jeffrey Epstein et Ghislaine Maxwell, reconnue coupable de crimes sexuels, n’ont fait qu’abîmer l’image du fils préféré de la reine, âgé de 61 ans. Du côté de Buckingham, la communication de crise reste la même depuis des mois. Le silence. "Nous ne ferons pas de commentaires sur une affaire judiciaire en cours", a déclaré une source du palais aux correspondants royaux. Never complain, never explain… 


Delphine DE FREITAS

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info