Jacques Doillon accusé de viol par Judith Godrèche : son film "CE2" sortira bien le 27 mars

Publié le 17 février 2024 à 9h53

Source : Quotidien, première partie

Le réalisateur français est visé par une enquête pour viols sur mineure, à la suite d'une plainte de Judith Godrèche.
Le producteur de son dernier film "CE2" confirme que le long-métrage sortira comme prévu le 27 mars au cinéma.
Le film avec Nora Hamzawi et Alexis Manenti raconte l'histoire d'une élève de CE2 harcelée par deux camarades de sa classe.

CE2, le prochain film de Jacques Doillon, sortira bien le 27 mars comme prévu, malgré les accusations de viol dont il fait l'objet. "Après concertation avec tous les partenaires ayant soutenu l’initiative et porté la production du film CE2, écrit et réalisé par Jacques Doillon, nous avons pris la décision de confirmer sa date de sortie, prévue en France le 27 mars 2024", indique son producteur Bruno Pesery, dans un communiqué transmis à l'AFP. 

La sortie de CE2 faisait l'objet de spéculations depuis que son réalisateur a été visé par une enquête pour viols sur mineure, à la suite d'une plainte de Judith Godrèche, qui a tourné avec lui pour La fille de 15 ans, sorti en 1989. "Il nous importe que cette décision ne soit pas accueillie comme l’expression d’une surdité ou d’une indifférence à l’égard des accusations portées à l’encontre de son auteur : elles sont graves, nous en avons pris la mesure dès la première heure", poursuit le patron d'Arena Films, estimant qu'il n'est pas pour autant possible d'adapter la sortie d'un film "à un calendrier judiciaire".

Un film sur le harcèlement scolaire

La maison de production justifie sa décision par le travail d'équipe qui a permis au film de voir le jour, "qu’il s’agisse des comédiens, des techniciens, des prestataires, des producteurs, des distributeurs, des attachés de presse ou des exploitants". Le film qui réunit Nora Hamzawi et Alexis Manenti au casting suit Claire, une élève de CE2, harcelée par deux camarades de sa classe. Sa mère intervient auprès du directeur qui ne comprend pas immédiatement la gravité de la situation et laisse les enfants face à face. 

C'est "une invitation à une prise de conscience, au dialogue et à la vigilance", souligne le producteur, insistant sur les "près de quarante années" séparant la production du film des faits dont Jacques Doillon est accusé. Le film a été montré au festival d'Angoulême en 2021 et a été présenté à des journalistes en ce début d'année. Aucune information n'a été donnée sur la promotion du film, à sa sortie.

Âgé de 79 ans, le réalisateur de Rodin, Ponette ou Le Petit criminel, a dénoncé de son côté des "mensonges". Il dit se tenir à la disposition de la justice, dans une déclaration transmise à l'AFP. "Que Judith Godrèche et d'autres femmes à travers elle aient à cœur de dénoncer un système, une époque, une société, est courageux, louable et nécessaire. Mais la justesse de la cause n'autorise pas les dénonciations arbitraires, les fausses accusations et les mensonges", explique cet hériter proclamé de la Nouvelle Vague.


Rania HOBALLAH

Tout
TF1 Info