L'affaire Morandini

Affaire Morandini : une motion de défiance contre la direction soumise aux journalistes de iTélé

Amandine Rebourg
Publié le 10 octobre 2016 à 19h47, mis à jour le 11 octobre 2016 à 8h19
Affaire Morandini : une motion de défiance contre la direction soumise aux journalistes de iTélé

Source : Kenzo Tribouillard/AFP

DÉFIANCE - L'annonce de l'arrivée de Jean-Marc Morandini sur iTÉLÉ, à partir du 19 octobre, a profondément secoué les journalistes de la chaîne qui ont décidé de soumettre au vote, une motion de défiance contre la direction. La seconde en quatre mois.

Dans les couloirs d'ITELE, c'est l'incompréhension et la consternation qui règne. La semaine dernière, la direction de la chaine a annoncé l'arrivée de Jean-Marc Morandini dans la grille, à partir du 19 octobre prochain, pour une émission de médias entre 18h et 19h. Une annonce faite alors que l'animateur demeure sous le coup d'une mise en examen pour "corruption de mineur aggravée". Son arrivée sur une tranche horaire-clé a été justifiée par la direction par le besoin d'audiences. 

Seulement voilà, la rédaction de la chaîne ne l'entend pas de cette oreille. Et celle-ci doit se prononcer sur une motion de défiance contre la direction d'iTÉLÉ. Les journalistes doivent se prononcer sur la question suivante : "Au vu des dernières décisions prises, notamment l'arrivée de Jean-Marc Morandini, faites-vous confiance à Serge Nedjar et Virginie Chomicki pour diriger iTÉLÉ, pour faire progresser les audiences de la chaîne et garantir son image de sérieux, de rigueur et de crédibilité?", selon la SDJ, confirmant des informations d'Ozap. Le vote a débuté ce lundi 10 octobre et se poursuit jusqu'à mardi 11 octobre à 18H00.

Vers une seconde motion de défiance en quatre mois

Vendredi dernier, sur l'antenne, les journalistes de la rédaction avaient fait part de sa "consternation". Il nous apparaît "inacceptable d’associer notre image à celle d’un producteur de série érotique sur le net", avait estimé la SDJ, considèrant que la présence de Jean-Marc Morandini allait "entacher l'image de la chaîne".

Si cette motion est votée, ce sera la seconde, en quelques mois. Début juin, les journalistes de la chaîne avaient voté massivement pour une motion de défiance contre leur direction, après l'annonce d'importantes réductions d'effectifs et de projets de publi-reportages. 

Après une grève de la rédaction fin juin, la direction avait finalement supprimé une dizaine d'emplois au lieu de la cinquantaine envisagée, mais s'était séparée d'une partie des pigistes réguliers. La direction d'iTÉLÉ n'a pas souhaité s'exprimer, ce lundi sur ce vote. Les directions respectivent de la chaîne et de Canal+ avaient souligné, ce vendredi que la SDJ mettait "en cause le principe de la présomption d’innocence", qu'elles-mêmes "continueront à appliquer". 


Amandine Rebourg

Tout
TF1 Info