Le producteur des séries "Scrubs" et "Californication" poursuivi pour agressions sexuelles

D.D.F. avec AFP
Publié le 6 octobre 2022 à 11h54
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Eric Weinberg est visé par une enquête pour des faits qui auraient été commis entre 2014 et 2019.
"Il a utilisé sa réputation à Hollywood pour attirer des jeunes femmes à des séances photos" où il les aurait agressées sexuellement, indique le parquet de Los Angeles.
Le principal intéressé s’exprimera "si nécessaire dans le seul endroit qui compte : un tribunal public".

L’affaire a été mise au jour cinq ans jour pour jour après le début du mouvement #MeToo. Producteur des séries Californication et Scrubs, comédie dont il était aussi l’un des scénaristes, Eric Weinberg a été inculpé mercredi 5 octobre à Los Angeles de 18 chefs d’accusation pour agression sexuelle. "Il a utilisé sa réputation à Hollywood pour attirer des jeunes femmes à des séances photos où il est soupçonné de les avoir agressées sexuellement", a expliqué le procureur de Los Angeles, Georges Gascon, cité par l’AFP.

Depuis son arrestation en juillet, des dizaines de victimes potentielles ont contacté les forces de l'ordre

Le parquet de Los Angeles

L'enquête concerne cinq femmes pour des agressions commises entre 2014 et 2019. Selon le parquet, Eric Weinberg a approché des femmes par deux fois en 2014, en se présentant comme un photographe, avant de les agresser sexuellement à son domicile. "En 2017, le prévenu a utilisé la même ruse" sur une autre jeune femme, précise un communiqué. "Depuis son arrestation en juillet, des dizaines de victimes potentielles ont contacté les forces de l'ordre", a précisé le parquet, qui va examiner chaque nouveau cas en vue d'éventuelles poursuites supplémentaires.

The Hollywood Reporter rapporte qu’Eric Weinberg a été arrêté une première fois en 2014 pour un viol commis lors d’une séance photo chez lui. Alors âgée de 22 ans, Kayra Raecke a raconté au magazine avoir accepté de poser à condition de rester vêtue. Le producteur lui aurait enlevé ses vêtements avant de l’agresser, tout en prenant des photos. "Après avoir dit non tellement de fois, il a continué à faire ce qu’il voulait. Je ne savais pas ce dont il était capable, notamment la violence. Pour moi, il y avait une forte possibilité que je meurs ici", a-t-elle déclaré à la publication. Le dossier avait été clos pour "insuffisance de preuves".

Lire aussi

Sollicités par l’AFP, les avocats d’Eric Weinberg n’ont pas commenté sa récente inculpation. Sa défense a, par le passé, déjà réfuté ces accusations et expliqué que le scénariste s'expliquera "si nécessaire, dans le seul endroit qui compte : un tribunal public", selon un communiqué publié dans The Hollywood Reporter. À nouveau interpellé mardi, le producteur a été libéré contre une caution de 5 millions de dollars. Sa comparution est fixée au 25 octobre.


D.D.F. avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info