Accusations de viols de Judith Godrèche : Alexandra Lamy répond aux critiques d'Anny Duperey

Publié le 11 février 2024 à 18h42, mis à jour le 12 février 2024 à 9h40

Source : JT 20h WE

Samedi, Anny Duperey a émis des doutes sur les accusations de viols sur mineure de la comédienne Judith Godrèche à l’encontre des réalisateurs Benoît Jacquot et Jacques Doillon.
Très engagée contre les violences faites aux femmes, Alexandra Lamy lui répond ce dimanche sur les réseaux sociaux.

Après l’affaire Depardieu, c’est peut-être le début d’un nouveau choc de générations au sein du cinéma français. Interrogée samedi sur RTL, la comédienne Anny Duperey, 73 ans, a émis des doutes sur les accusations de Judith Godrèche à l’encontre des réalisateurs Benoît Jacquot et Jacques Doillon, tous les deux visés par une enquête préliminaire pour viols sur mineure ouverte la semaine dernière par le parquet de Paris.

"Je vais me faire taper dessus, mais je pense que tout ça est extrêmement exagéré", a estimé l’ex-vedette de la série Une famille formidable. "Quand même six ans avec un réalisateur... Sous emprise, je veux bien, mais quand même consentante, non ?", s’est-elle interrogée au sujet du couple formé par Judith Godrèche lorsqu’elle avait 14 ans et lui 30, au début des années 1990. "Je ne sais pas trop quoi penser de ce truc-là, mais je n'aime pas trop ces chasses aux sorcières tardives comme ça."

Ce ne sont pas des sorcières, ce sont des violeurs, des criminels
Alexandra Lamy

Dans un message posté ce dimanche sur le réseau social X, Alexandra Lamy, 52 ans, répond à son aînée de manière cinglante. "Madame Duperey, vous voulez dire à toutes ces femmes que vous n'aimez pas les chasses aux sorcières tardives, mais ce ne sont pas des sorcières, ce sont des violeurs, des criminels", écrit-elle. "Il faut dire à toutes ces victimes que vous n'aimez pas la chasse aux violeurs et aux criminels !".

Le sujet des violences faites aux femmes est au cœur des combats d’Alexandra Lamy. Elle a notamment réalisé Touchées, l’adaptation d’une BD de Quentin Zuttion dans laquelle trois femmes victimes de violences conjugales se rencontrent dans le cadre d’un stage de thérapie par l’escrime. Interprété par Mélanie Doutey, Claudia Tagbo et Chloé Jouannet, ce téléfilm a été vu par plus de 4,5 millions de téléspectateurs en mars dernier sur TF1. 

"Aujourd’hui les choses ont évolué, la parole s’est libérée", confiait-elle à l'époque à TF1info. "Et quand on en parle, on se rend compte qu’il y a bien plus de victimes de violences sexuelles qu’on le croit. Chez les enfants, les abus concernent un enfant sur cinq ! En France, il y a une femme violée toutes les sept minutes !"


Jérôme VERMELIN

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info