Antoine De Caunes a mis "un bon moment à se remettre" de son éviction du "Grand Journal"

Rania Hoballah
Publié le 26 octobre 2015 à 10h32
Antoine De Caunes a mis "un bon moment à se remettre" de son éviction du "Grand Journal"

CONFESSIONS – Il a traversé un moment difficile, et il n'a pas peur de le dire. Dans une interview accordée à "Télé Loisirs", Antoine De Caunes est revenu sur son licenciement brutal du "Grand Journal".

Il a choisi de jouer la carte de l'honnêteté. Dans une interview accordée à Télé Loisirs Antoine de Caunes est revenu sur son éviction brutale du "Grand Journal" de Canal+. "Ça été une période très difficile. J'ai mis un bon moment à m'en remettre", a admis l'animateur remercié l'été dernier par Vincent Bolloré, après deux ans de bons et loyaux service.

Remplacé au pied levé par Maïtena Biraben, l'animateur admet ne pas avoir réussi à regarder la nouvelle mouture du talk-show. "'Le Grand Journal', honnêtement, j'ai tourné la page. Mais ce n'est pas un programme que je regarde parce qu'émotionnellement, c'est encore assez étrange pour moi".

A LIRE AUSSI >> "Le Grand Journal" version Maïtena Biraben soigne son casting

Concernant les méthodes brutales du nouveau patron de la chaîne cryptée qui lui a malgré tout offert un nouveau rendez-vous baptisé "L’Emission d’Antoine", De Caunes reste philosophe. "C'est le patron. Après, on joue le jeu ou pas. Moi, j'ai accepté", admet le journaliste qui sera donc de retour à l'antenne à partir du 6 novembre, en deuxième partie de soirée pour un late-show hebdomadaire.

"Nous allons partir d'un thème dans l'air du temps et dire ce que ça nous raconte sur le monde. Comme le poil, par exemple. L'objectif, c'est de faire un état des lieux à travers des reportages que j'ai tournés et le regard de ma bande". A ses côtés, on retrouvera Monsieur Poulpe et Alison Wheeler, de Studio Bagel, Fred Testot et la youtubeuse Fred Veïsse.

A LIRE AUSSI >> Maïtena Biraben face aux critiques : "Je suis désolée pour les peine-à-jouir"


Rania Hoballah

Tout
TF1 Info