Après la Palme d'or, "Anatomie d’une chute" poursuit sa moisson de récompenses

Publié le 28 novembre 2023 à 13h51

Source : TF1 Info

La Palme d’or de Justine Triet a remporté le trophée du meilleur film international et du meilleur scénario lundi soir aux Gotham Awards à New York.
En octobre dernier, ce drame judiciaire n’a pas été retenu pour représenter la France à l’Oscar du meilleur film international.
Ce qui ne devrait pas l’empêcher de rafler de nombreux prix partout dans le monde dans les prochaines semaines.

Et voilà deux trophées supplémentaires pour Anatomie d’une chute ! Palme d’or du dernier Festival de Cannes, le quatrième long-métrage de la Française Justine Triet a reçu les trophées du meilleur film international et du meilleur scénario, lors de la 33ème cérémonie des Gotham Awards qui s’est déroulée ce lundi à New York.

En l’absence de la réalisatrice, c’est son compagnon et co-scénariste Arthur Harari qui est venu recevoir les statuettes. "Travailler avec elle vous empêche toute forme de médiocrité", a-t-il déclaré, ému."Elle vise quelque chose de si grand et de si vrai qu’on ne peut pas céder à la facilité. Elle est obsédée par la vérité. Et tout ce film repose sur l’idée qu’il n’existe pas qu’une seule vérité", a-t-il ajouté au sujet de ce drame judiciaire.

Décernés par quelque 5000 professionnels du cinéma indépendant, les Gotham Awards donnent le coup d’envoi de la saison des récompenses aux États-Unis, avec en ligne de mire les Oscars le 10 mars prochain. Une soirée à laquelle Anatomie d’une chute ne participera pas dans la catégorie meilleur film international.

Fin septembre, le comité de sélection du candidat français lui a en effet préféré La Passion de Dodin Bouffant de Tran Ahn Hung, qui vient de connaître un échec cuisant au box-office avec moins de 180.000 entrées en trois semaines. Un choix qui avait suscité l’incompréhension de l’équipe d’Anatomie d’une chute et de nombreux cinéphiles.

Chouchou de la presse américaine

En attendant de savoir si ce drame culinaire avec Juliette Binoche et Benoît Magimel sera retenu dans la liste finale des Oscars en janvier, le film de Justine Triet poursuit lui son petit bonhomme de chemin outre-Atlantique. Projeté sur une centaines d'écrans américains, il cumule à ce jour plus de 3,4 millions de dollars de recettes et fait l’objet de nombreux articles élogieux dans la presse.

Dans ce film qui a réuni plus de 2 millions de spectateurs dans l’Hexagone, Justine Triet met en scène une romancière allemande accusée du meurtre de son mari français. "Je voulais montrer comment une femme pouvait être attaquée précisément à cause de son intelligence, de son ambition et de sa force mentale", confiait-elle récemment au New York Times.

18 millions de dollars de recettes dans le monde

Aux États-Unis, le discours choc de la réalisatrice à Cannes contre la réforme des retraites et la préservation de l’exception culturelle n’a rencontré qu’un écho limité. La plupart des articles se focalisent en effet sur la qualité du film, la personnalité de la troisième femme à avoir remporté la Palme d’or et la performance de la comédienne allemande Sandra Hüller

Dans les prochaines semaines, le film qui totalise 18 millions de dollars de recettes dans le monde pourrait glaner plein d'autres prix partout dans le monde. Le 9 décembre, il sera en lice dans cinq catégories aux European Film Awards qui seront décernés à Berlin. En attendant d’éventuelles nominations aux Baftas britanniques ou encore aux Independent Spirit Awards et aux Golden Globes à Hollywood. Sans parler des prochains César…  

Enfin, si Anatomie d’une chute ne représentera pas la France dans la catégorie du meilleur film international aux Oscars, son distributeur américain Neon fait campagne pour que le film soit représenté dans les catégories majeures comme meilleur film, meilleure réalisation, meilleure actrice ou encore meilleur scénario. Et cette société s’y connaît puisqu’on lui doit le triomphe historique du film sud-coréen Parasite, en 2020.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info