"Aranéide", araignée humaine en apesanteur

Le service METRONEWS
Publié le 30 juillet 2014 à 11h26
"Aranéide", araignée humaine en apesanteur

CIRQUE - Le surprenant numéro d'équilibriste proposé par le Festival Paris Quartier d'été réussit sa mission de réfléchir à la notion du temps. Un moment captivant qui se rapproche même d'un exercice de méditation.

"C'est un peu comme Spider-Man, non ?" Le jeune spectateur d'Aranéide ne croit pas si bien dire. Un assemblage de fils suspendu à 5 mètres au-dessus du sol promet un numéro de voltige pas si éloigné des aventures de l'homme-araignée. Sauf qu'ici, il est plutôt question d'arrêter le temps, de "renouer avec ses instincts les plus primitifs". Les visiteurs du Carreau du Temple, cadre idéal pour une telle aventure, sont cloués au sol, assis dans de confortables transats ou allongés sur de luxueux tapis, regards rivės vers le plafond comme en quête d'un spectacle stellaire.

Un moment hors du temps

Il se tisse à la fois peu et beaucoup de choses dans cet éloge de la lenteur, de la minutie et de la méditation. Peu de déplacements, très peu d'agitation, mais un défi à la gravité et un immobilisme fascinant, presque hypnotisant de la part de la trapéziste Clémence Coconnier, coachée par la chorégraphe Myriam Gourfink. Le jeu d'ombre et de lumières doublé d'un accompagnement sonore étourdissant rajoute encore de la tension.

Un moment hors du temps et un symbole fort, presque un acte politique, quand on sait à quel point le lieu est encerclé par une végétation très urbaine, des files de voitures qui stagnent Place de la République à la faune humaine qui fourmille. Une réussite qui confirme l'exigence de la programmation du festival Paris Quartier d'été , toujours prompt à dénicher des spectacles libres et atypiques.

Jusqu'au samedi 2 août au Carreau du Temple, Métro République, Paris. 22 heures, de 8 à 20 euros. Durée : 45 minutes.


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info