VIDÉO - Audrey Lamy dans "La Brigade" : "Un regard différent des discours radicaux sur les migrants"

Jérôme Vermelin
Publié le 23 mars 2022 à 11h59
JT Perso

Source : TF1 Info

Dans "La Brigade", Audrey Lamy joue une cheffe qui se retrouve cantinière dans un foyer pour jeunes migrants.
Un vrai rôle de composition puisqu’elle a été coachée par des pros pour paraître totalement crédible à l’écran.
Face à elle, le cinéaste a fait appel aux pensionnaires d’associations d’accueil pour encore plus de vérité.

Pour Audrey Lamy, La Brigade est d’abord une histoire de retrouvailles. Après Les Invisibles, où il lui avait confié le rôle d’une assistante sociale au chevet des femmes SDF, le réalisateur Louis-Julien Petit s’est de nouveau tourné vers elle pour incarner Cathy, l’héroïne de son nouveau film en salle ce mercredi. Suite à un clash avec la cheffe médiatique du restaurant où elle travaille, cette quadra ambitieuse claque la porte. Après avoir répondu à une annonce un brin mensongère, elle se retrouve cantinière dans un foyer pour jeunes migrants où passé le choc initial, elle va enseigner les bases de son métier. 

"Ma collaboration avec Louis-Julien sur Les Invisibles avait été très très forte", raconte la comédienne. "J’avais adoré sa façon de mettre en avant des personnages ancrés dans la réalité comme les travailleurs sociaux tout en y injectant de l’humour pour ouvrir son cinéma à un public assez large. En lisant le scénario de La Brigade, j’ai retrouvé la même signature avec, cerise sur le gâteau, ce personnage de femme qui passe de l’individuel au collectif."

Une formation de choc en cuisine

Pour être crédible à l’écran, Audrey Lamy a suivi une formation de choc auprès des vraies brigades de Mathieu Pacaud et Christophe Villermet, respectivement chefs des restaurants Apicius et Le Divellec, à Paris. "Je me mettais dans un coin et j’observais ce milieu que je ne connaissais pas, très masculin, très autoritaire, très militaire", se souvient-elle. "C’est dur. Et en même temps il y règne un esprit d’équipe très fort. C’était nécessaire pour moi de connaître cette intensité, cet investissement que ce métier demande. Et puis à côté de ça d’apprendre une technicité."

De là à cuisinier comme un grand chef désormais ? "Non, non, non !", coupe-t-elle. "Mais j'ai appris les bases : éplucher, découper, émincer. Maintenant je peux lever les poissons et vider les poulets. J’ai aussi appris la mise en assiette. Mais cinq mois ça passe très vite ! L’important, c’est qu’ils m’ont transmis leur passion. Et comme dans l’histoire mon rôle est de transmettre mon savoir, j’ai pu voler plein de petites expressions, de petites choses pour les remettre dans le film."

De jeunes comédiens tous novices

Si le directeur du foyer est incarné par François Cluzet, un second rôle de premier choix, tous ses jeunes pensionnaires sont interprétés par des comédiens novices, recrutés par la production sur casting auprès d’associations d’accueil en région parisienne. Audrey Lamy a travaillé avec eux suivant une méthode surprenante puisque contrairement à elle, le réalisateur ne leur avait pas donné le scénario.

"La première fois que je les rencontre au foyer, c’est la première fois que je les rencontre en tant qu’actrice", révèle la comédienne. "Louis-Julien les avait bien sûr coachés avant mais sur le plateau, il leur donnait uniquement les enjeux de la scène en leur disant : 'Sortez-moi ça avec vos mots à vous’. Et je crois qu’on le ressent, ce côté très authentique, très naturel, très vrai." Une approche qui renforce la dimension engagée du projet, par-delà les codes de la comédie populaire.

Lire aussi

"Tous les films sont politiques", tranche la comédienne lorsqu’on lui demande si La Brigade est un. "Celui-là offre un autre regard sur la question des réfugiés, différent des discours radicaux qu’on peut entendre et qui sont extrêmement négatifs et pessimistes. Là on est dans quelque chose de solaire, de joyeux. On montre cette problématique sous un autre angle, avec des solutions."

"Sans spoiler", Audrey Lamy souligne la présence à l’écran d’un numéro de téléphone, placardé sur les murs du restaurant de Cathy. "Ce numéro a été racheté par la production et il a été donné à la Maison Familiale Rurale (MFR)", explique-t-elle. "Il va servir de lien entre des formateurs, des employeurs qui ont besoin de main d’œuvre et des jeunes qui ont l’envie, la motivation d’apprendre un métier pour pouvoir s’intégrer. Et je trouve ça formidable."

>> La Brigade de Louis-Julien Petit. Avec Audrey Lamy, François Cluzet, Chantal Neuwirth. 1h37. En salle


Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info