Florian Teichtmeister, un acteur du film "Corsage", a été condamné ce mardi à Vienne à deux ans de prison avec sursis pour pédopornographie.
Il va également devoir suivre "un traitement psychiatrique" pour l'aider à contrôler ses tendances pédophiles.

Voilà une affaire qui a choqué l'Autriche. L'acteur incarnant l'empereur François-Joseph dans le film Corsage, un biopic de Sissi, a été condamné ce mardi à Vienne à deux ans de prison avec sursis pour possession et production de matériel pédopornographique. 

Florian Teichtmeister, 43 ans, a pris acte de la décision et va devoir suivre "un traitement psychiatrique" pour l'aider à contrôler ses tendances pédophiles. Il sera placé dans un centre pour délinquants sexuels s'il ne respecte pas les conditions prévues par le tribunal. "Je regrette sincèrement et profondément mes actes et je tiens à m'excuser", avait-il auparavant déclaré à la barre, vêtu d'un costume gris anthracite.

Des victimes âgées de 7 à 14 ans

Grâce à un travail de thérapie entamé il y a deux ans au moment du lancement de l'enquête, il dit comprendre désormais que "derrière chaque image, se cachent des violences sexuelles". À l'affiche de Corsage, le comédien était accusé de s'être procuré en ligne "environ 76.000 documents" sur la période de février 2008 à août 2021, dont plus de la moitié impliquant des victimes âgées de 7 à 14 ans. Il en avait modifié un grand nombre, procédant à des collages, des diaporamas et des montages vidéo.

L'acteur a fait part de son soulagement après le verdict, selon son avocat Rudolf Mayer, promettant que son client "allait travailler dur pour s'assurer que cela ne se reproduise jamais". La procureure Julia Kalmar avait requis une peine de prison ferme "pour ne pas minimiser de tels actes". "Les consommateurs déterminent le marché, même si Florian Teichtmeister n'a pas agressé lui-même un enfant", avait-elle souligné.

Le tribunal régional avait été placé sous haute surveillance policière afin d'éviter des incidents avec des manifestants pour la protection de l'enfance, ont rapporté des médias autrichiens.

Licencié du prestigieux théâtre national Burgtheater

Le film Corsage, qui a rencontré un succès en salles en 2022, a été tourné avant l'apparition de "rumeurs à l'automne 2021", comme l'a expliqué sa production. Il a été présenté ensuite dans près de 70 festivals et son acteur, qui avait affirmé "avec conviction être innocent", a été invité à des premières en Autriche ainsi qu'en Allemagne. Il a concouru dans la sélection "Un certain Regard" l'an dernier au festival de Cannes, où l'actrice qui incarne Sissi, Vicky Krieps, a reçu le prix de la meilleure interprétation.

En lice pour les récompenses britanniques du cinéma, les Bafta, Corsage a été rattrapé par le scandale mi-janvier, quand le comédien a été inculpé, et n'a finalement pas été retenu sur la liste des nominés à l'Oscar du meilleur film étranger. En Autriche, le prestigieux théâtre national Burgtheater, où le comédien était sociétaire, a annoncé son licenciement, tandis que le groupe audiovisuel public ORF s'est engagé à ne plus produire ni diffuser de projets avec lui. 

L'affaire a également suscité une polémique sur le silence des élites culturelles de ce pays d'Europe centrale de neuf millions d'habitants à la scène artistique fournie. Le gouvernement a, dans la foulée, proposé une révision du code pénal, qui devrait être adoptée par le Parlement cet automne, selon le ministère de la Justice.

Les peines pour ce type de délits, jugées "ridiculement faibles" par la classe politique, vont être alourdies, avec une possible sentence de 10 ans pour la production d'un "grand nombre de représentations" à caractère pédopornographique. 


V. F

Tout
TF1 Info