Deux semaines après son passage par Paris pour la promo de "Babylon", Brad Pitt a retrouvé le chemin des plateaux.
Il est actuellement à New York pour tourner un thriller qui marque ses retrouvailles à l’écran avec son grand copain George Clooney.
Mais la star pourrait vite faire le chemin inverse puisqu’il a annoncé sur TF1 vouloir passer la moitié de l’année en France.

C’est une séquence qui a fait le bonheur des réseaux sociaux. Venu présenter Babylon aux côtés du réalisateur Damien Chazelle sur le plateau du 20H de TF1 le 15 janvier dernier, Brad Pitt avait conclu son interview avec Anne-Claire Coudray par une charmante petite danse de l’épaule rythmée par la géniale bande-originale signée Justin Hurwitz, primée aux Golden Globes. 

Une opération séduction qui a plutôt porté ses fruits puisque le film a réalisé un très joli démarrage dans les salles françaises, après son échec aux États-Unis. Avec 508.794 spectateurs en première semaine, et un bouche-à-oreille enthousiaste, cette fresque déjantée sur le Hollywood des années 1920, à l’époque du passage du cinéma muet au parlant, devrait sans difficulté franchir la barre du million de spectateurs. 

Des retrouvailles très attendues

Après ses exploits parisiens, l’acteur américain s’est vite remis au travail puisqu’il a entamé il y a quelques jours le tournage à New York de Wolves, le nouveau film de Jon Watts, le réalisateur des trois derniers Spider-Man. Son partenaire ? Un certain George Clooney qu’il n’avait pas croisé sur un plateau depuis le génial Burn After Reading des frères Coen. Avec à la clé une séquence de légende. Souvenez-vous...

Auparavant, les deux stars s’étaient côtoyées sur Ocean’s Eleven de Steven Soderbergh et ses deux suites, nouant une solide amitié. Dans Wolves, dont le scénario reste bien mystérieux, ils incarnent deux loups solitaires engagés pour faire le même travail. À l’affut, les paparazzis les ont immortalisés en pleine action, dans le quartier de Harlem...

Pour découvrir cette nouvelle collaboration qu'on espère aussi réussie que les précédentes, il faudra encore patienter quelques mois. Et s’abonner à AppleTV+ puisque Wolves a été acheté par la plateforme de streaming. À court terme, l’acteur qui fêtera ses 60 ans en décembre prochain n’a pas d’autre projet de film sur ses tablettes. Et il pourrait bien disparaître des radars quelque temps.

Non seulement parce qu’il n’a pas été nommé aux Oscars pour sa performance pourtant irrésistible dans Babylon. Mais aussi parce qu’il a compris que c’était le meilleur moyen de ne pas lasser le public. "Je fais attention à fuir la lumière des projecteurs le plus souvent possible", expliquait-il sur TF1. "C’est le seul moyen de supporter cette exposition. La célébrité, c’est une conséquence de ce métier. Si on tombe dans ce piège, on ne va pas très loin."

S’il compte bien se faire discret, Brad ne sera pas forcément très loin de nous. Propriétaire du domaine de Miraval, dans le Sud de la France, il compte bien en profiter dans les mois qui viennent. "L’an dernier, j’ai passé quelques mois ici, et c’était sublime. Il y a vraiment une raison pour laquelle les peintres ont choisi la France", avouait-il sur notre plateau. "J’ai dans l’idée de passer la moitié de l’année ici, ça me semble plutôt excitant."


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info