Bafta 2024 : "Anatomie d’une chute" récompensé, "Oppenheimer" s’impose au palmarès

Publié le 19 février 2024 à 10h54

Source : TF1 Info

Justine Triet et Arthur Harari ont été récompensés lors des César britanniques ce dimanche 18 février.
Le biopic sur le père de la bombe atomique de Christopher Nolan, sacré meilleur réalisateur pour la première fois, a quant à lui survolé la cérémonie avec sept prix.
Découvrez l’intégralité des lauréats.

Elle ne s’attendait pas à ce que la catégorie soit la toute première de la soirée. Justine Triet a poursuivi sa moisson de prix dans les cérémonies internationales en décrochant lors des Bafta, les César britanniques, le prix du meilleur scénario pour Anatomie d’une chute ce dimanche 18 février à Londres. Une distinction qu’elle a, pour la première fois, pu aller récupérer en compagnie de son co-scénariste et compagnon Arthur Harari. Le couple a d’ailleurs beaucoup fait rire la salle, dans laquelle se trouvait le prince William venu sans Kate convalescence, avec son discours de remerciements.

Une autre personne m’a demandé si j’avais mis des micros dans sa cuisine
Justine Triet

"La dernière fois que je suis venue à Londres, une femme est venue me dire : 'Merci parce qu’après avoir vu votre film, j’ai appelé mon ex et je lui ai dit d’aller le voir pour qu’il comprenne pourquoi je l’avais largué'", a-t-elle lancé, provoquant l’hilarité du public. "Une autre personne m’a demandé si j’avais mis des micros dans sa cuisine", a-t-elle poursuivi, rappelant que l’histoire du film était "une fiction"

Arthur Harari a enchaîné, racontant s’être "retrouvé récemment près d’une fenêtre en isolant le grenier de la maison". "Au début, je me suis dit que le film n’était pas une autofiction. Mais si jamais ça en devenait une ? Je vous prends à témoin ce soir, s’il m’arrive quelque chose à l’avenir […], je suis très content ce soir. Merci d’en prendre bonne note", a-t-il lancé face à une nouvelle salve d’applaudissements.

Ce succès supplémentaire pour Anatomie d’une chute, après la Palme d’or, les Golden Globes et avant les César ce vendredi, laisse entrevoir de beaux résultats aux Oscars où il est nommé cinq fois. Il en va de même pour Oppenheimer, grand vainqueur de cette 77e cérémonie des Bafta après avoir survolé les Golden Globes. Le biopic du père de la bombe atomique a décroché sept récompenses, dont celles de meilleur réalisateur – une première pour Christopher Nolan -, meilleur acteur pour Cillian Murphy, meilleur acteur dans un second rôle pour Robert Downey Jr. et meilleur film. Ce dernier, ultime prix de la soirée, a été remis par l’acteur américain Michael J. Fox dont les apparitions publiques se font rares pour raisons de santé. Atteint de la maladie de Parkinson, c’est en fauteuil roulant qu’il est arrivé sur scène.

Pauvres créatures de Yorgos Lanthimos, porté par Emma Stone désignée meilleure actrice, et La zone d’intérêt de Jonathan Glazer, sur le quotidien des tortionnaires d’Auschwitz, suivent Oppenheimer avec cinq et trois prix.

LES PRINCIPAUX LAURÉATS DU PALMARÈS

Meilleur film : Oppenheimer

Meilleur réalisateur : Christopher Nolan (Oppenheimer)

Meilleur acteur : Cillian Murphy (Oppenheimer)

Meilleure actrice : Emma Stone (Pauvres créatures)

Meilleur acteur dans un second rôle : Robert Downey Jr. (Oppenheimer)

Meilleure actrice dans un second rôle : Da’Vine Joy Randolph (Winter Break)

Meilleur scénario original : Anatomie d’une chute

Meilleure adaptation : Americain Fiction

Meilleur film en langue étrangère : La Zone d’intérêt

Meilleur film britannique : La Zone d’intérêt


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info