Benoîte Groult, grande dame de la littérature et des combats féministes, est décédée

Jennifer Lesieur
Publié le 21 juin 2016 à 10h45
Benoîte Groult, grande dame de la littérature et des combats féministes, est décédée

DISPARITION – La romancière, journaliste et essayiste avait fait du féminisme un combat presque littéraire, notamment en éditant la "Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne", rédigée par Olympe de Gouges en 1791. Elle est décédée lundi 20 juin à l'âge de 96 ans.

Le talent artistique, c'est souvent dans les gènes. Benoîte Groult en a hérité, elle qui a touché à tous les genres pendant une carrière exemplaire menée jusqu'à son décès, lundi 20 juin à Hyères, à l'âge de 96 ans.

Fille du créateur de meubles André Groult, nièce du styliste Paul Poiret, Benoîte Groult a été journaliste à Libération, Elle et Marie Claire entre autres avant de fonder avec Claude Servan-Schreiber F Magazine, un mensuel féministe. Elle a été mariée au journaliste Georges de Caunes, avec qui elle a eu deux filles (Blandine, elle-même auteur, et Lison, artisan d'art), puis au romancier et journaliste Paul Guimard.

Journaliste, féministe, et héroïne de BD

Benoîte Groult fait ses premières armes en littérature avec sa sœur Flora, avant de se lancer en solo avec des romans vite devenus des best-sellers : La part des choses (1972), Les trois-quarts du temps (1983), Les vaisseaux du cœur (1988)… L'un de ses plus grands succès publics, La Touche étoile, paraît en 2006 chez Grasset, alors qu'elle est âgée de 86 ans.

Elle a été aussi prolifique dans la cause du féminisme, en étant l'une des premières à condamner publiquement les mutilations génitales dans Ainsi soit-elle (1975). Membre du jury du prix Femina, elle a assuré la président de la Commission de terminologie pour la féminisation des noms de métiers, de grades et de fonctions, et a publié en 1986 la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, rédigé par Olympe de Gouges en 1791.

Benoîte Groult a également été l'héroïne d'une bande dessinée, Ainsi soit Benoîte Groult (Grasset), superbe hommage dessiné par Catel, qui résume avec grâce et humour la vie et les combats pour les droits des femmes de cette grande dame humaniste.


Jennifer Lesieur

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info