"Blonde" sur Netflix : Ana de Armas envoûtera-t-elle la Mostra de Venise en Marilyn Monroe ?

Delphine DE FREITAS
Publié le 28 juillet 2022 à 18h02
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Adaptation du roman de Joyce Carol Oates, le film d’Andrew Dominik sera en lice pour le Lion d’or dans un mois.
Après un sublime teaser, il se dévoile dans une bande-annonce qui donne plus longuement la parole à son héroïne.
De quoi confirmer que l’actrice cubaine semble être née pour incarner l’icône des 50's et 60's.

Sa sortie sur Netflix a été décalée de cinq jours, au 28 septembre. Mais les plus chanceux pourront le découvrir un mois plus tôt lors de la Mostra de Venise où il sera présenté en compétition. Blonde sera sans conteste l’un des évènements de ce 79e festival sur le Lido où l’ombre de Marilyn Monroe sera partout du 31 août au 10 septembre. "Observée par tous. Vue par personne", martèle une nouvelle bande-annonce qui laisse les yeux plus ébahis encore que le teaser publié au début de l’été.

Marilyn Monroe n’existe qu’à l’écran

Ana de Armas dans "Blonde"

Le casting d’Ana de Armas, révélation du dernier James Bond, pour incarner Marilyn Monroe avait tout pour étonner. Mais l’actrice cubaine et la légende hollywoodienne ne font plus qu’une devant la caméra d’Andrew Dominik. À l'image de la dualité qui habitait la star. "Quand je sors de ma loge, je suis Norma Jean. Je suis encore elle quand la caméra tourne. Marilyn Monroe n’existe qu’à l’écran", souffle-t-elle d’une voix douce et envoûtante, comme l’était celle de la comédienne décédée il y a déjà 60 ans alors qu’elle n’en avait que 36.

Écrit et réalisé par Andrew Dominik, Blonde est l’adaptation de l’autobiographie fictive de Marilyn Monroe signée Joyce Carol Oates. Netflix parle d'une "relecture audacieuse de la trajectoire personnelle" de la star, d'un "portrait imaginaire de l'actrice, chanteuse et mannequin des années 50-60 raconté à travers le prisme d'une société vouant un culte à la célébrité". "C’est un film avec une morale mais il navigue dans des eaux très ambiguës, parce que je ne pense pas que ce sera aussi clair et net que les gens veulent le voir. Il y a de quoi offenser tout le monde", prévient le cinéaste dans une interview à Vulture.

Lire aussi

D’une durée de 2h45, Blonde concourra pour le Lion d’or face à une sélection exceptionnelle comprenant quatre films français. Saint-Omer d’Alice Diop, Athena de Romain Gavras, Les Miens de Roschdy Zem, Les Enfants des autres de Rebecca Zlotowski ainsi que The Son de Florian Zeller, une production anglaise, tenteront aussi de succéder au palmarès à Audrey Diwan et son film L’Évènement.


Delphine DE FREITAS

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info