Bagarre à Orly : Booba VS Kaaris fixés le 9 octobre

TPMP : Booba signe en direct un contrat pour combattre contre Kaaris en Suisse

Mélanie Faure
Publié le 5 mars 2019 à 11h06
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

DUEL AU SOMMET - Après maints rebondissements, Booba a signé sur le plateau de "Touche pas à mon poste" sur C8 le contrat qui l'engage dans son combat contre son rival Kaaris.

Nouvel épisode dans l'affaire du combat de boxe opposant Booba à Kaaris. Lundi soir, le Duc de Boulogne était invité dans "Touche pas à mon poste', sur C8. Et le rappeur avait tout prévu. Après avoir offert un sandwich grec à toutes les personnes du public, Booba s'est emparé du contrat qui l'engage à combattre contre Kaaris. Un contrat rédigé par les dirigeants du SHC, un championnat de boxe suisse fondé en 2007. "Paraphe en bas et tu signes", lui a lancé Cyril Hanouna. 

Comment se déroulerait le combat ? "Il aurait lieu à Genève, dans une salle pouvant contenir 12.000 personnes", explique l'un des organisateurs potentiels. Mais si les contrats sont prêts et signés par Booba, images tournées par les caméras de C8 à l'appui, reste à présent à savoir si Kaaris apposera lui aussi sa signature, indispensable pour que le combat voit le jour.

Les tensions sont loin d'être apaisées entre les deux hommes, qui se sont battus à l'aéroport de Paris Orly le 1er août dernier. Interrogé sur de possibles regrets, quant à cette bagarre, Booba a répondu sur le plateau de TPMP : "Sincèrement non, je regrette de pas l'avoir massacré parce qu'il courait vite, mais personne n'a été blessé donc je regrette pas". Avant de préciser qu'il ne "cherche pas à être un exemple" pour la jeunesse. 

Mais ce combat de boxe peut-il vraiment mettre fin à cette rivalité qui dure depuis des années ? "S'il ressort handicapé, oui peut-être !", a aussitôt répondu le rappeur, avant de se faire reprendre par Cyril Hanouna : "Tu ne peux pas dire ça, il y a plein de gens handicapés qui nous regardent (...) ça c'est un mauvais exemple". "C'est vrai, ce n'est pas un bon exemple, excusez-moi", a concédé Booba.

Au Parisien, Kaaris confiait en janvier dernier être prêt à accepter le combat. "Je suis un garçon, je ne peux pas dire non", déclarait-il. Le 9 octobre dernier, le Tribunal de grande instance de Créteil avait condamné Booba et Kaaris à 18 mois de prison avec sursis et à 50 000 euros d'amende chacun. 


Mélanie Faure

Tout
TF1 Info