Booba vs Magali Berdah : la fermeture du compte Instagram du rappeur jugée "illégale"

Rania Hoballah
Publié le 4 octobre 2022 à 13h12
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Le Tribunal de Marseille a jugé que la suspension du compte Instagram du rappeur était illégale.
Le compte baptisé "OKLM" avait été fermé en juillet à la demande de Magali Berdah.
Depuis plusieurs mois, la célèbre patronne des influenceurs accuse Booba de harcèlement.

C'est une victoire pour Booba. Le Tribunal de Marseille a estimé que la fermeture du compte Instagram du rappeur était "illégale", comme l'ont fait savoir ses avocats Patrick Klugman et Ivan Terel. "Ce compte avait été fermé au mois de juillet en dehors de tout cadre légal et sans procédure contradictoire à l'instigation de Madame Magalie Berdah et madame Dante", précisent les conseils dans un communiqué de presse diffusé sur Twitter. 

Petit rappel des faits. Le 12 juillet dernier, Magali Berdah, la puissante patronne de Shauna Events, l'agence des principaux influenceurs français, se félicitait de la fermeture du compte Instagram de Booba (@OKLM). Cette dernière accuse en effet le célèbre rappeur de cyberharcèlement. 

L'agent de Nabilla a par ailleurs obtenu l'ouverture d'une enquête au Pôle national de lutte contre la haine en ligne (PNLH) du parquet de Paris depuis le 1er juin pour "menace de mort", "harcèlement par un moyen de communication électronique" et "injure publique à raison de l'origine et du sexe".

De son côté, le rappeur – qui dénonce les pratiques douteuses de plusieurs influenceurs et de leur célèbre manageuse – a déposé de son côté une plainte contre X pour pratiques commerciales trompeuses et escroquerie en bande organisée. Le 6 septembre, le parquet de Grasse a ouvert une enquête, confiée au commissariat d'Antibes, sur la seule première infraction.

Lire aussi

"Madame Berdah ne peut désormais plus utiliser ses liens avec les plateformes pour museler ceux qui dénoncent les abus des influenceurs, pas plus qu'elle ne peut continuer de se victimiser pour éviter de traiter le sujet", concluent les avocats de Booba qui demandent le rétablissement du compte OKLM "sans délais".

De son côté, Meta justifie le maintien de cette suspension par sa propre politique de modération. "Meta Platforms Ireland Limited, qui opère le service Instagram en Europe, se conforme depuis longtemps aux lois applicables et aux décisions judiciaires rendues à son encontre", explique un porte-parole de la plateforme.

"L'ordonnance judiciaire du 3 octobre 2022 rendue par le président du tribunal judiciaire de Marseille ne s’est pas prononcée sur la question de la licéité du contenu du compte OKLM ou sur celle de la désactivation du compte, mais sur un point purement procédural. Le tribunal n’a d’ailleurs pas ordonné à Meta de réactiver ce compte. Le compte OKLM a été désactivé en application de notre politique de récidive et parce que le contenu du compte OKLM avait violé à plusieurs reprises les règles du service Instagram." 


Rania Hoballah

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info