Drame au festival Astroworld

Bousculade meurtrière au Festival Astroworld : des familles de victimes refusent le dédommagement de Travis Scott

RD
Publié le 3 décembre 2021 à 7h49
JT Perso

Source : JT 20h WE

TRAGÉDIE - Plusieurs proches de personnes mortes dans un mouvement de foule lors d’un concert de Travis Scott, au festival Astroworld le 5 novembre au Texas, ont refusé la proposition du rappeur de payer l’enterrement, préférant passer par le système judiciaire. L’un des avocats des familles dénonce une proposition "inappropriée".

Quelques jours après la bousculade terrible lors du concert de Travis Scott durant le festival Astroworld, à Houston le 5 novembre dernier, le rappeur avait annoncé son intention de payer les funérailles des dix victimes, en plus de rembourser l’intégralité des spectateurs. Plusieurs familles de ces victimes ont cependant fait savoir qu’elles refusaient cette offre, rapporte Rolling Stone

Richard Mithoff, l’avocat de la famille de John Hilgert, décédé à l’âgé de 14 ans, a d’ailleurs qualifié la proposition du chanteur de "franchement dégradante et vraiment inappropriée vue l’ampleur de la tragédie". "Ce n’était pas une offre que [les Hilgert] allaient considérer sérieusement, a-t-il aussi déclaré. De toutes les choses dont il est question dans cette affaire, c’est le cadet de leurs soucis. Cette famille est déterminée à changer les choses et à faire en sorte que cela ne se reproduise plus jamais lors d’un concert".

Une démarche jugée impersonnelle

Philip Corboy, avocat des familles de Jacob Jurinek et Franco Patino, deux amis qui étaient tous deux âgés de 21 ans, a pour sa part confié à Rolling Stone que les familles qu’il représente ont "rapidement compris" que Travis Scott "essayait seulement d’atténuer le tollé général suscité par cette affaire". "Il leur a fallu à chacun environ trois secondes pour dire 'Non, non, non'.", a-t-il ajouté, notant aussi l’impersonnalité de la démarche du rappeur, passé par ses avocats. "Vous ne recevez pas par courrier un papier d’un avocat de Beverly Hills qui dit qu’il représente Travis Scott. Ces familles sont à vif en ce moment, c’est complètement impersonnel".

Tony Buzbee, qui représente les proches d’une autre victime, Axel Acosta, 21 ans, tient le même discours : "C’est n’importe quoi. Si vous vous souciiez de ces familles, vous n’auriez pas publié un communiqué de presse pour que tout le monde le voie, en vous disant prêt à payer pour des funérailles". Ses clients "ne veulent pas de frais d’obsèques de la part de Travis Scott", indique-t-il. "Quoi que nous obtenions de lui, nous l’obtiendrons par le biais du système judiciaire".

Depuis la nuit du 5 novembre, des dizaines de plaintes ont été déposées contre les organisateurs du concert, dont Travis Scott. Il a en effet fallu plusieurs dizaines de minutes avant que la musique ne soit arrêtée et les quelque 50.000 spectateurs du lieu évacués. Une action collective réunit aussi les familles de 125 victimes, qui réclament 750 millions de dollars.

Lire aussi

Plusieurs de ces familles reprochent à Travis Scott, sur scène au moment du drame, de ne pas avoir arrêté le concert alors que des spectateurs appelaient à l'aide, et de nier aujourd’hui sa part de responsabilité : "Il dit qu’il est désolé pour eux, mais il s’empresse de dire que ce n’était pas sa faute. Il n’est pas différent de n’importe quel accusé qui pointe du doigt quelqu’un d’autre", déclare Tony Buzbee. Rolling Stone relaie également les propos de Bob Hilliard, avocat de la famille d’Ezra Blount, neuf ans, plus jeune victime de la bousculade : "Je ne doute pas que M. Scott éprouve des remords. Ce qui l’attend sera douloureux. Il doit faire face et, je le souhaite en tout cas, voir qu’il porte une part de responsabilité dans cette tragédie".


RD

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info