Drame au festival Astroworld

Bousculade meurtrière au Festival Astroworld : une étudiante de 22 ans devient la neuvième victime

La rédaction de LCI
Publié le 12 novembre 2021 à 6h09
JT Perso

Source : TF1 Info

BILAN - Une semaine après la bousculade, une jeune femme s'est ajoutée à la liste des victimes du concert de Travis Scott à Houston. Des dizaines de plaintes contre les organisateurs du festival Astroworld.

Hospitalisée dans un état critique, elle était sous respirateur depuis cette nuit du 5 novembre dernier mais a fini par décéder de ses blessures. Bharti Shahani, une Américaine de 22 ans qui a assisté au festival Astroworld à Houston, au Texas, est devenue la neuvième personne à mourir dans la tragédie, a déclaré ce jeudi l'avocat de sa famille.

Etudiante à la Texas A&M University, elle était venue assister au concert du rappeur américain Travis Scott avec son cousin et sa sœur cadette. "C'était son premier festival de musique, notre premier festival de musique. Elle attendait ça avec impatience. Elle avait prévu ses tenues", a déclaré sa sœur à la chaîne américaine CNN

"Les gens ont basculé comme des dominos"

Le soir du drame, la foule a commencé à se presser aux environs de 21 heures vers le devant de la scène, provoquant un début de panique et de premiers blessés. Quand le mouvement de foule mortel a commencé, Bharti Shahani se serait retrouvée, comme des dizaines d'autres spectateurs, prise au piège.

"Une fois qu'une personne est tombée, les gens ont commencé à basculer comme des dominos. C'était comme un gouffre. Les gens tombaient les uns sur les autre", a décrit sa sœur. Autre victime de la bousculade, un enfant de 9 ans grièvement blessé est toujours maintenu en coma artificiel.

Lire aussi

Travis Scott se défend

Depuis cette nuit, des dizaines de plaintes ont déjà été déposées contre les organisateurs du concert. Il a en effet fallu plusieurs dizaines de minutes avant que la musique ne soit arrêtée et les quelque 50 000 spectateurs du lieu évacués. 

Est notamment visé le rappeur Travis Scott, créateur du festival et présent sur scène au moment du drame. Il est accusé de ne pas avoir arrêté le concert alors que des spectateurs appelaient à l'aide. Les avocats du rappeur ont avancé ce mercredi que le plan opérationnel de l'événement stipulait que seuls le directeur du festival et les producteurs exécutifs avaient le pouvoir d'arrêter le spectacle, "dont aucun ne fait partie de l'équipe de Travis".


La rédaction de LCI

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info