Brad Pitt et Angelina Jolie : révélations chocs sur la violente dispute en avion à l'origine de leur divorce

Publié le 19 août 2022 à 17h17, mis à jour le 23 août 2022 à 15h48

Source : Sujet TF1 Info

Le magazine "People" dévoile le contenu d’une enquête du FBI sur une série d’incidents survenus entre Brad Pitt et Angelina Jolie lors d’un vol privé en famille en 2016.
Si l’actrice dénonce des violences de la part de l’acteur, aucune charge n’a été retenue à l’époque contre lui.
Pour l'entourage de la star de "Bullet Train", son ex-épouse serait animée par un sentiment de vengeance.

En apparence, Brad Pitt et Angelina Jolie semblent avoir tourné la page. Mais en coulisses, c’est une tout autre histoire. Le magazine People a révélé en début de semaine le contenu d’une enquête conduite par le FBI suite à un "incident" survenu, le 14 septembre 2016, dans un avion privé ramenant le couple et ses enfants en Californie après un voyage à l’étranger. Le lendemain, l’actrice déposera une demande de divorce, la rupture de l’un des couples les plus en vue à Hollywood se retrouvant à la une des médias du monde entier. À l’époque, la rumeur laisse entendre que son conjoint se serait montré violent à l’égard des enfants, mais aucune poursuite ne sera engagée contre lui.

undefinedundefinedAFP

Si l’enquête du FBI resurgit aujourd’hui, c’est parce qu’Angelina Jolie en a demandé la déclassification il y a quelques semaines. Cherche-t-elle à durablement éloigner Brad Pitt de leur progéniture ? Si l'actrice a longtemps eu la garde exclusive, Brad Pitt s’est vu accorder une garde partagée, en mai 2021, avant que la justice ne revienne sur sa décision quelques semaines plus tard, lui accordant un droit de visite restreint. Les documents dévoilés par People interrogent en tout cas sur le comportement de l’un des acteurs les plus appréciés de sa génération, actuellement à l’affiche de la comédie d’action Bullet Train, quand bien même ces 53 pages ne présentent que la version des faits de son ex.

Une dispute au sujet de l'un de leurs fils

Interrogée le 18 octobre 2016 à son domicile de Malibu, Angelina Jolie raconte avoir été témoin de tensions avant le décollage entre Brad Pitt et l’un de leurs enfants qui selon toute vraisemblance serait leur fils adoptif Maddox, âgé de 15 ans à l’époque. À bord, elle serait allée voir son mari pour obtenir des explications et celui-ci aurait alors comparé l’adolescent à "l’un des putains de gamins de Columbine", en référence aux auteurs de la fusillade qui a fait 13 morts dans un établissement scolaire du Colorado, en 1999. Pour quelle raison ? Mystère.

Après une heure et demie de vol, Brad Pitt aurait demandé à Angelina Jolie de le rejoindre dans les toilettes de l’avion, à l’écart des enfants. Sans préciser le motif de leur discussion, elle explique qu’il l’aurait "attrapée par la tête, secouée par les épaules et bousculée" avant de la "jeter contre le mur en lui hurlant ‘Tu es en train de détruire cette famille. Quand il tuera quelqu’un, tu seras contente ?'". Une attaque qui s’adressait là aussi vraisemblablement à Maddox.

Le couple et une partie de ses enfants au Japon, en 2011.
Le couple et une partie de ses enfants au Japon, en 2011.undefinedundefined

Inquiets, deux des enfants se seraient approchés des toilettes pour s’assurer que leurs parents allaient bien. Angelina Jolie aurait ouvert la porte pour les enlacer et Brad Pitt l’aurait de nouveau bousculée. "Non, Maman ne va pas bien. Elle détruit cette famille. Elle est folle !", aurait répondu l’acteur. L’un des aînés serait alors intervenu, traitant son père de "connard". Ce qui n’aurait visiblement pas mis fin à la dispute puisque la star de World War Z aurait repoussé sa compagne conte la paroi de l’avion, provoquant des blessures au dos et au coude comme, en attestent des photos qui figurent dans le dossier du FBI.

Plus loin, Angelina Jolie déclare que Brad Pitt se serait progressivement alcoolisé au fil du vol. Sa consommation de vin serait d'ailleurs à l’origine de 25.000 dollars de dégâts à l’intérieur de l’avion. Mais ce n'est pas tout. Alors qu’elle était revenue s’asseoir avec ses enfants, elle affirme que son futur ex-mari lui aurait renversé de la bière sur sa couverture, par pure malveillance.

"Infliger un maximum de souffrance à son ex"

Après une escale mouvementée, la famille Jolie-Pitt serait arrivée à destination dans une ambiance explosive. L’actrice ayant informé son mari qu’elle allait s’installer à l’hôtel avec les enfants, ce dernier aurait tenté de les empêcher de descendre pendant près de vingt minutes, l’accusant encore une fois de vouloir briser leur famille. Après trois ans de procédure, leur divorce sera prononcé en avril 2019. Mais le sujet de la garde des enfants restera longtemps épineux, jusqu'à aujourd'hui visiblement.

À l’annonce de la publication du rapport du FBI, un proche de Brad Pitt a dénoncé auprès de People des documents qui "ne sont pas factuels. C’est ce qu’elle affirme qu’il s’est produit. Une enquête a été menée et aucune charge n’a été retenue". Cette même source s’interroge sur la motivation d’Angelina Jolie à vouloir rendre public des éléments dont chacune des parties dispose depuis plusieurs années. "Il n’y en a qu’un : infliger un maximum de souffrance à son ex. Il n’y a aucun bénéfice à en tirer. Ça fait du mal aux enfants et à la famille toute entière d’agir ainsi."

Difficile aujourd’hui de connaître la nature des relations actuelles entre Brad Pitt et Angelina Jolie. Mais tout porte à penser qu’ils ont toujours des comptes à régler. En juin dernier, l’acteur a en effet porté plainte contre son ex-femme, l’accusant d’avoir vendu sans le prévenir ses parts dans leur vignoble de Miraval, dans le Sud de la France, comme elle s’y était engagée. D’après ses avocats, la mère de ses enfants aurait intentionnellement cherché à lui nuire en les cédant à Yurgi Shefler, un oligarque russe "aux intentions toxiques".


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info