La police du comté où réside la chanteuse a confirmé aux médias américains avoir été contactée pour vérifier qu’elle allait bien.
Une étrange panique soulevée en ligne par la disparition du compte Instagram de l’interprète de "Toxic".
Signe que certains admirateurs n’ont retenu aucune leçon de ces 15 dernières années.

C’est l’une des images les plus marquantes de la pop culture des années 2000. Sous ses draps, un adolescent hurlait face caméra pour qu’on "fiche la paix" à Britney Spears. La phrase "Leave Britney alone !" a refait surface ces dernières heures en ligne après un énième épisode mettant en scène la chanteuse bien malgré elle. La presse américaine rapporte que plusieurs de ses fans ont appelé la police du coin pour lui demander d’intervenir au domicile de leur idole. Certains ont filmé leur coup de fil et partagé la vidéo sur TikTok, parlant "d’activités suspectes". À savoir la suppression du compte Instagram de la pop star...

Ce n’est pas la première fois que Britney Spears fait disparaître sa page sur le réseau social. Alors pourquoi donc s’en inquiéter cette fois ? Les auteurs de l’appel expliquent avoir perçu des signes dans de précédentes publications de la chanteuse, dont le chiffre 911 – numéro des secours aux États-Unis. Le bureau du shérif du comté de Ventura confirme à Page Six avoir été contacté, précisant que l’artiste "n’était pas en danger". TMZ affirme de son côté que des officiers se sont déplacés jusqu’au domicile de la star mardi soir vers 23h pour s’assurer que tout allait bien. Une visite surprise qui a "agacé" la principale intéressée, croit savoir le site spécialisé dans l’actualité des célébrités.

Un geste dénoncé par la grande majorité de ses admirateurs

Sur Twitter, les fans de Britney Spears étaient nombreux à prendre leur distance avec le trio qui s’est affiché sur TikTok. Certains demandaient à ce que les auteurs de l’appel écopent d’une amende, d’autres dénonçaient une intrusion dans la vie privée de la chanteuse en utilisant le hashtag #LeaveBritneyAlone. La semaine précédente, c’est une vidéo dans laquelle elle dinait au restaurant avec son mari Sam Ashgari qui a été vivement commentée aux États-Unis. Son tort ? S’être énervée de voir les clients la filmer avec leurs smartphones. Les médias ont été prompts à parler "d’épisode maniaque" pour qualifier la scène.

Un emballement qui rappelle celui qui avait entraîné la chute de Britney en 2007 relaté dans des documentaires rappelant que la jeune femme avait été malmenée par les paparazzis, une partie du public et une partie de sa famille. Puis elle avait été placée sous la tutelle de son père pendant 13 ans avant que le mouvement #FreeBritney soit lancé pour la libérer de sa tutelle.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info