The Voice 2023

"C'est un peu comme si on avait un cerveau pour deux" : Bigflo et Oli, nouvelles recrues du jury "The Voice"

Publié le 20 février 2023 à 12h30
JT Perso

Source : TF1 Info

La grande nouveauté de la saison, c'est eux.
Les deux frères toulousains font leur entrée dans la famille "The Voice", ce samedi 25 février sur TF1.
Le duo, qui ne manque pas d'humour, s'est confié à TF1info sur cette expérience qui les a ravis.

Avec eux, les téléspectateurs ne vont pas s'ennuyer. Bigflo et Oli font leur grande arrivée dans la famille "The Voice". Les deux frères toulousains, auteurs du tube Dommage, rejoignent Zazie, Vianney et Amel Bent pour cette nouvelle saison qui démarre le samedi 25 février sur TF1. "C'était difficile de refuser", admettent en chœur les petits nouveaux qui se partageront un double fauteuil composé d'un seul buzzer. 

"Tout le monde nous parle du double fauteuil, même si au final, ce n'est pas si dingue que ça !", nous confie Bigflo. "Mais comme c'est une première, je peux comprendre que ça intrigue un peu. En réalité, c'est assez simple, on a un buzzer pour deux, donc on doit se mettre d'accord sur les talents. C'est un peu comme si on avait un cerveau pour deux ", s'amuse Oli. 

Une ou deux fois j'ai appuyé sans l'accord d'Oli, mais en tant que grand frère, j'ai ce droit !

Bigflo

Si ce n'est pas toujours facile de se mettre d'accord, les deux frères admettent avoir été sur la même longueur d'onde. À quelques exceptions près. "Une ou deux fois, j'ai appuyé sans l'accord d'Oli, mais en tant que grand frère, j'ai ce droit !", s'amuse l'aîné de la fratrie qui se dit "choqué" par le niveau des talents qui ont beaucoup chanté en français cette année.

Le duo, qui a déjà joué les coachs dans la sixième saison de "The Voice Belgique" en 2017, est ravi de son expérience française, d'autant que cette année, la production a concocté de nouvelles règles aux petits oignons. "Le super bloc, c'est quand même un truc de dingue. C'était très drôle. Et le fait d'être désormais placé sur la scène au centre des Battles, c'était un peu déstabilisant pour tout le monde", admet Oli. 

Les larmes de Bigflo

D'après Nikos, Bigflo serait le coach le plus drôle de l'histoire de "The Voice". Pour l'avoir vu à l'œuvre lors des répétitions, c'est vrai qu'il n'est jamais avare d'un bon mot. "Je ne sais pas ce qu'ils vont garder au montage. J'avoue que ça m'inquiète un peu ! Mais c'est vrai que je ne calcule pas trop les caméras. Parfois, je sais que je fais un peu honte à Oli. Vous le verrez dans l'émission". 

S'il y a eu beaucoup de rires lors du tournage, l'émotion était également bien présente. Bigflo se souviendra longtemps du passage de ce jeune chanteur de 19 ans qui a l'a fait pleurer en reprenant un titre du duo. "Il faut du courage pour venir avec un morceau comme ça à 'The Voice'. Et c'est très rare de m'avoir avec un texte que j'ai écrit…", admet le coach qui ne s'attendait pas à autant d'humanité dans l'émission. 

Lire aussi

"Je pensais que ce n'était que de la téloche, comme disent les jeunes. Je m'attendais à voir les gens de la production en costard cravate nous dire quoi faire", admet Bigflo. "Mais en réalité, on est très libres. Et les talents s'entendent très bien entre eux. Il y a vraiment du love. Et sur scène, ils donnent tout. Nous, en tant qu'artistes, on est tous un peu à fleur de peau. Donc oui, on se fait avoir". "En fait, c'est intéressant de comprendre ce qui nous touche. Car quand on est confronté aux autres, on est confronté à soi-même", estime avec philosophie Oli. "C'est beau ce que tu dis !", le taquine son frère. 

Au fait, s'ils avaient participé à "The Voice", quelle chanson auraient-ils choisie ? "On aurait insisté pour faire une chanson à nous, pour montrer qu'on sait écrire et composer", rétorque sans hésiter Bigflo. "On aurait fait un truc ringard, avec une petite dédicace à The Voice dans le couplet. Et on aurait passé l'audition ensemble, sans hésiter", conclu Oli.


Rania HOBALLAH

Tout
TF1 Info