Camille Cerf, Miss France 2015 : "C'est comme si le temps s'était arrêté d'un coup"

Rania Hoballah
Publié le 8 décembre 2014 à 18h42
Camille Cerf, Miss France 2015 : "C'est comme si le temps s'était arrêté d'un coup"
L'essentiel

INTERVIEW – La nouvelle Miss France, c'est elle. Elle s'appelle Camille Cerf et elle aura 20 ans ce mardi. Originaire de Coulogne, une petite commune du Pas-de-Calais, la demoiselle va mettre entre parenthèse ses études de commerce pour vivre une incroyable année. Rencontre avec une jeune fille bien dans ses baskets.

Alors, ça fait quoi d'être Miss France ?
C'est étrange, c'est comme si le temps s'était arrêté d'un coup. Déjà, première dauphine, je trouvais ça super. Je pense qu'il faudrait que je regarde le prime pour réaliser que j'ai bien été élue. Tout s'est passé tellement vite que j'en garde peu de souvenirs. C'était surréaliste.

A quoi avez-vous pensé quand vous avez entendu votre nom ?
Mais je ne l'ai pas entendu, j'étais perdue dans mes pensées ! Quand je me suis retrouvée face à Miss Tahiti, j'ai pensé qu'elle allait gagner car ils ne pouvaient pas, pour la troisième année de suite, mettre Miss Tahiti en première dauphine . Quand j'ai vu qu'elle n'explosait pas de joie et que tous les regards étaient braqués sur moi, j'ai compris que j'avais gagné. Ensuite, on m'a mis l'écharpe, la couronne, tout est allé très vite.

Après l’élection, face aux journalistes, vous aviez l'air très à l'aise, comme si vous étiez faite pour ce rôle…
C'est parce que j'étais contente ! Mais c'est vrai que je ne suis pas du genre à stresser, j'arrive vite à trouver mes marques. Et mes études de commerce m'aident beaucoup car on nous apprend à parler en public.

"J'ai découvert que j'avais plus de '-control' que je ne pensais"

Le fait d'avoir été mannequin et de savoir vous mettre en valeur vous a-t-il également aidée ?
Oui, bien sûr. Le fait d'avoir aussi participé au concours Elite quand j'avais 15 ans m'a beaucoup servi car j'avais déjà été confrontée aux journalistes. J'ai acquis certains automatismes.

Qu'avez-vous découvert sur vous ?
Que j'avais plus de -control que je ne pensais. Dans une aventure comme ça, on est 33 filles et on ne peut pas s'entendre avec tout le monde. Et il y a des gens qui, au bout d'un moment, nous agacent, et j'ai réussi à ne pas le montrer.

Vous avez commencé ce lundi votre marathon médiatique. C'est un exercice dans lequel vous êtes à l'aise ?
Je n'ai rencontré que des journalistes gentils et bienveillants qui ont su me mettre à l'aise. Donc, jusqu'à présent, ça s'est très bien passé.

Vous avez déclaré que vous comptiez reprendre vos études après l'année Miss France. C'est une certitude ?
Oui. Même si j'aurais la tentation de ne pas le faire, c'est une ligne que je me suis fixée. J'avais déjà abandonné mes études pour le mannequinat mais j'y suis retournée. C'est vraiment ce qui me plaît. Et puis c'est important d'avoir un diplôme de nos jours.

"Administrativement, je suis célibataire"

Vous avez une sœur jumelle, êtes-vous très différentes ?
Avec Mathilde, on est très complémentaires. Elle est timide, je suis plutôt extravertie, elle est stricte et directive alors que, moi, je pars plutôt dans tous les sens. Le soir de l'élection, elle était très émue, ça m'a beaucoup touchée.

Vous avez également un petit ami. N'est-ce pas interdit par le règlement ?
Non, c'est le statut marital qui est interdit. Administrativement, je suis célibataire. Il vit d'ailleurs tout ça très bien, mais il s'est mis en retrait. J'ai choisi de ne pas le médiatiser car ça ne lui servirait à rien. Mais ça fait un moment qu'on est ensemble, et surtout on se connaît depuis très longtemps.

Pensez-vous réussir à préserver votre vie personnelle durant l'année Miss France ?
J'espère ! Depuis ce matin, tous les journalistes me disent que c'est impossible, que durant leur année de règne toutes les Miss rompent. Mais, avant, les hommes partaient pendant un an faire leur service militaire, et ce n'est pas pour ça qu'ils quittaient forcément leur femme ou leur petite amie. Je pense plutôt que, si les histoires ne sont pas solides, l'année de Miss peut être un révélateur.

Vous avez 20 ans mardi. Quel serait le plus beau cadeau qu'on puisse vous faire ?
Je ne sais pas. Je rêvais d'avoir une belle montre, et je l'ai eue. J'imagine que ça va être dur pour mes proches de me trouver un cadeau cette année !

EN SAVOIR +

>>  La réaction, à chaud, de la nouvelle Miss France

>>  Revivez l'élection de Miss France

>>  L'interview de Camille Cerf avant l'élection

>>  Vu de Twitter, la fierté des Ch'tis

>>  Une nouvelle polémique autour de Miss Tahiti ?