Venue sur la Croisette pour présenter son documentaire "Lucie en Californie", la médiatique styliste a "réalisé son rêve".
Atteinte d’une maladie génétique, la femme de 41 ans a gravi les marches du Palais des Festivals avec l’aide de son époux.
Une image aussi belle que forte, qu’elle a partagée sur les réseaux sociaux.

Son parcours a démarré au milieu des célébrités dans le hall du Martinez. "C’est parti pour la montée des marches !", lance Lucie Carrasco face caméra, passant devant les anciennes Miss France Clémence Botino et Amandine Petit puis la mannequin française Cindy Bruna. La styliste de 41 ans connaît bien le Festival de Cannes, où elle a déjà présenté ses créations il y a douze ans avec Adriana Karembeu. Mais jamais elle n’avait parcouru son tapis rouge avec le fauteuil roulant qui l’accompagne depuis toujours.

Il paraît que je cherche un peu la merde. Après avoir traversé plusieurs pays, je me suis dit : 'Tiens, ils sont beaux ces escaliers'
Lucie Carrasco

"Pour moi, ce n’est pas une question de courage. Il faut juste avoir envie de faire quelque chose et le faire, c’est tout", lance-t-elle dans Nice Matin. Atteinte d’une maladie génétique, l’amyotrophie spinale, Lucie Carrasco est déterminée à "glamouriser le handicap". Une formule qu’elle avait déjà employée lors de sa rencontre avec Emmanuel et Brigitte Macron à l’Elysée. Cette montée des marches, elle y pense "depuis son plus jeune âge". "A priori quand tu es handicapé, les escaliers sont ton pire ennemi", sourit-elle dans l’émission "C à vous".

"Il paraît que je cherche un peu la merde. Après avoir traversé plusieurs pays, je me suis dit : 'Tiens, ils sont beaux ces escaliers'. J’en rêvais, on m’a autorisée à fouler le tapis rouge. J’en ai été très flattée", raconte celle qui est venue sur la Croisette présenter le documentaire retraçant son aventure américaine aux côtés du producteur et animateur Jérémy Michalak, Lucie en Californie, qui sera diffusé le mois prochain sur France 5. Sur Instagram, c’est "son amour Jean" qu’elle remercie en légende d’une photo romantique à souhait. Car c’est dans les bras de son mari qu’elle a pu "réaliser son rêve" en montant les marches du Palais des Festivals lundi 22 mai pour la projection de Club Zero.

"J’ai eu plus de 20 ans pour y penser, j’ai eu le temps de tout imaginer, même le pire. Mais le pire n’est pas arrivé. Brad Pitt n’est pas venu par contre", s’amuse-t-elle dans "C à vous". De ce moment, il ne restera que ce tendre cliché d’un baiser échangé sur l’un des tapis rouges les plus célèbres au monde. Son seul souhait ? "Que les gens se disent : ils sont beaux, c’est beau l’amour…", dit-elle dans Nice Matin. Mission réussie.


Delphine DE FREITAS

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info