César 2023 : "La Nuit du 12", le film qui va mettre tout le monde d’accord ?

par Jérôme VERMELIN
Publié le 24 janvier 2023 à 17h37
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

L’Académie des César annonce ce mercredi matin la liste des nommés à sa 48e cérémonie qui aura lieu le 24 février.
"La Nuit du 12", l'étonnant polar de Dominik Moll inspiré d'un féminicide non résolu, pourrait bien créer la surprise.
De là à faire oublier le scandale qui entoure "Les Amandiers", dont l’un des acteurs, mis en examen pour viols et violences, a été évincé avant le vote ?

C’est le moment le plus attendu de l'année par la grande "famille" du cinéma français. L’Académie des César dévoile ce mercredi matin la liste des nommés à sa 48e cérémonie qui se déroulera le 24 février sur la scène de l’Olympia, à Paris. La précédente édition avait été marquée par le triomphe d’Illusions Perdues qui après avoir décroché 15 nominations, un record absolu, était reparti avec 7 statuettes dont celles du meilleur du film et du meilleur réalisateur pour Xavier Giannoli. Cette année, difficile de dégager un favori.

Si des films comme En Corps de Cédric Klapisch, Novembre de Cédric Jimenez, Simone : le voyage du siècle d’Olivier Dahan, Revoir Paris d’Alice Winocour ou encore Les Enfants des autres de Rebecca Zlotowski, devraient faire bonne figure, la surprise pourrait venir d’un solide outsider : La Nuit du 12 de Dominik Moll. Dans ce polar singulier, Yohan, un policier de la PJ de Grenoble, enquête avec ses équipiers sur le meurtre de Clara, une jeune femme brûlée vive alors qu’elle rentrait d’une soirée entre amis. D’emblée, le spectateur est prévenu : il s’agit d’une affaire non résolue comme il en existe des centaines chaque année en France.

Un film au coeur de l'actualité

Basé sur 18.3 – Une année à la PJ, un récit de Pauline Guéna publié en 2021 chez Denoël, La Nuit du 12 a été porté par un excellent bouche-à-oreille lors de sa sortie l’été dernier, avec près 500.000 spectateurs dans toute la France. Grâce à son parti pris réaliste, les excellentes prestations des comédiens Bastien Bouillon et Bouli Lanners, et sa manière habile de dénoncer les violences sexistes dans la société, par-delà le fait divers, c’est un film aussi captivant que nécessaire dans la période actuelle.

La mise en lumière de ce drame d’une actualité brûlante pourrait se télescoper avec le scandale qui entoure Les Amandiers, le film de Valeria Bruni-Tedeschi. Son jeune acteur, Sofiane Bennacer, figurait sur la première liste des candidats au César de la révélation masculine lorsque la presse a révélé, fin novembre, qu’il venait d’être mis en examen pour viols et violences sur plusieurs de ses ex-compagnes. Il en a finalement été exclu, sa réalisatrice dénonçant "un lynchage médiatique". Acceptera-t-elle de venir à la cérémonie en cas de nomination ?

Lire aussi

Confrontée à de vives critiques après le départ retentissant d’Adèle Haenel suite aux récompenses reçues par Roman Polanski en 2020, l’Académie des César s’est depuis lancée dans une grande réforme de sa gouvernance. Désormais présidée par l'ex-patronne du CNC Véronique Cayla, elle a annoncé début janvier que tout nommé qui sera mis en examen ou accusé de violences ne serait pas invité à la cérémonie… mais qu'il pourra toutefois être récompensé. Une décision qualifiée de "surréaliste" par une centaine de personnalités du monde de la culture dans une tribune parue il y a quelques jours dans Le Point.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info