César 2024 : Judith Godrèche va-t-elle prendre la parole lors de la cérémonie ?

par A. Lo.
Publié le 20 février 2024 à 22h28, mis à jour le 21 février 2024 à 17h43

Source : Sujet TF1 Info

Ce vendredi 24 février se dérouleront les César 2024, alors que le cinéma français est de nouveau secoué par des accusations d'agressions sexuelles et de viols.
Une prise de parole de Judith Godrèche est attendue, selon plusieurs médias.
"Que j'aille aux César ou pas, on s'en fiche bien", a réagi l'actrice, sans confirmer sa présence.

Quatre ans après la 45e édition des César, en 2020, marquée par la polémique autour de Roman Polanski, récompensé alors qu'il était visé par de nouvelles accusations d'agressions sexuelles, l'Académie a décidé de faire face. Alors que depuis plusieurs mois, le cinéma français est secoué par de nouvelles accusations d'agressions sexuelles, l'actrice Judith Godrèche devrait prendre la parole.

Une porte-voix du #MeToo du cinéma français

Selon des informations du Parisien et de Libération, elle devrait faire un discours contre les violences sexistes et sexuelles dans le cinéma. La comédienne, elle-même, a raconté avoir été victime de violences de la part des réalisateurs Benoît Jacquot et Jacques Doillon alors qu'elle était adolescente. En janvier, elle a déposé plainte contre eux pour viol sur mineure. L'enquête est en cours, les deux cinéastes nient ces accusations.

Interrogés par l'AFP sur cette intervention, ni l'Académie des César, ni Canal+, ni l'entourage de Judith Godrèche n'ont voulu la confirmer. "Ne parlons pas de ma présence ou absence aux César, parlons des 2990 femmes mères et hommes qui m'ont écrit en sept jours, parlons des enfants victimes d'inceste", a écrit l'actrice sur Instagram. "Les César et moi, c'est rien", a ajouté celle qui a dénoncé une "omerta" autour du sujet dans le cinéma et créé une adresse électronique pour recueillir d'autres témoignages de victimes potentielles.

"Moi aussi, j'aime les robes qui brillent. Moi aussi, j'aime être bichonnée. Mais notre milieu souffre en silence. Nos jeunes filles souffrent en silence. Et une fois de plus, une fois encore, le gouvernement se tait, les politiques se taisent, et les acteurs, les réalisateurs se taisent"

En dénonçant après des décennies de silence ces faits qui se seraient produits à partir de sa rencontre avec Benoît Jacquot quand elle avait 14 ans, Judith Godrèche est devenue ces dernières semaines une porte-voix du #MeToo du cinéma français. Des enquêtes sont ouvertes alors que d'autres figures du cinéma français font face à des accusations d'agressions sexuelles et de viol, à l'instar de Gérard Depardieu ou du réalisateur Alain Corneau. 


A. Lo.

Tout
TF1 Info