Après le départ de Daniel Craig, le prochain James Bond peut (encore) attendre

Jérôme Vermelin
Publié le 29 juin 2022 à 17h06, mis à jour le 29 juin 2022 à 20h18
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Neuf mois après la sortie de "Mourir peut attendre", on ne sait toujours pas qui succédera à Daniel Craig.
Mardi soir, la productrice Barbara Broccoli a expliqué vouloir "réinventer" le célèbre personnage.
TF1info fait le point sur les différents scénarios, plus ou moins crédibles, qui s’offrent à elle.

Dur, dur, la vie sans Daniel Craig. Depuis que l’acteur a rangé son costume de 007 après cinq épisodes, tout le monde se demande qui sera choisi pour lui succéder. Cette responsabilité, c’est la productrice américaine Barbara Broccoli, 62 ans, qui en a hérité à la mort de son célèbre papa, le légendaire Albert R. Broccoli, en 1996. Avec Michael G. Wilson, son demi-frère, elle dirige Eon Productions, la société qui préside aux destinées de l’une des plus lucratives franchises de l’histoire du cinéma.

Bien avant la sortie en octobre dernier de Mourir peut attendre, reportée à plusieurs reprises à cause de la pandémie de Covid-19, le duo a soufflé le chaud et le froid au sujet du prochain interprète du personnage crée par Ian Fleming. Si l'un et l'autre ont plusieurs fois répété qu’il ne serait pas joué par une femme, ils n’ont en revanche jamais exclu d’engager un acteur issu de la diversité. Le nom d'Idris Elba a circulé, tout comme celui de Regé-Jean Page, la révélation de la série La Chronique des Bridgerton, et quelques autres encore. Mais aucun n'a encore décroché le job, a priori.

Ce sera vraiment la réinvention de Bond. Nous réinventons qui il est et ça prend du temps

La productrice Barbara Broccoli

Mardi soir, Barbara Broccoli et Michael G. Wilson ont été mis à l’honneur par le British Film Institute (BFI) qui leur a décerné sa plus haute distinction en présence de nombreuses personnalités du cinéma outre-Manche. L’occasion d’en savoir plus sur l’identité du prochain 007 ? "Personne n’est dans la course", a affirmé la productrice dans son discours de remerciements. 

"Nous travaillons sur le chemin que nous voulons emprunter avec le personnage, nous discutons", a-t-elle poursuivi. "Il n’y a pas de script et nous ne pouvons pas en avoir tant que nous n’avons pas décidé comment nous allons approcher le prochain film car ce sera vraiment la réinvention de Bond. Nous réinventons qui il est et ça prend du temps."

Un James Bond au collège ?

L’ampleur de la tâche est visiblement si importante que Barbara Broccoli a estimé que le tournage du prochain film ne débuterait "pas avant au moins deux ans". Si la productrice demande du temps, c’est objectivement parce qu’elle est confrontée à un double problème. Non seulement le prochain James Bond devra être aussi charismatique que Daniel Craig. Mais surtout il faudra décider quel 007 il incarne vraiment.

Si vous lisez cet article, c’est sans doute parce que vous vous demandez, comme nous, comment faire pour que l’espion préféré de Sa Majesté revienne… alors qu’il est décédé sous les bombes à la fin de Mourir peut attendre ! À moins d’un incroyable coup de bluff, les producteurs et le réalisateur Cary Joji Fukunaga semblent avoir pris cette décision radicale sans réfléchir à l’après.

Lire aussi

À ce stade, trois options à peu près crédibles semblent s’offrir à eux. La première, celle d'une suite directe avec les mêmes acteurs secondaires – Ralph Fiennes, Ben Whishaw, Naomi Harris, etc. – entourant un nouveau 007 qui ne serait donc pas James Bond mais un autre agent du MI6 à l’image de Nomi, l’espionne qui avait récupéré le matricule au début du dernier film.

La deuxième option, déjà évoquée dans la presse anglaise, serait celle d’un rajeunissement du personnage, inspiré par les romans Young Bond, consacrés à la genèse du futur espion, et qui ont connu un certain succès Outre-Manche. L’acteur George MacKay, qu’on a pu voir dans 1917, s’est déjà dit intéressé.

Une troisième hypothèse, peut-être la plus périlleuse, serait de faire table rase sur les épisodes avec Daniel Craig et de reprendre les aventures de 007, quelques années en arrière ou dans le temps présent. En tout cas dans un monde parallèle où James Bond n’est jamais mort. Une approche "multivers" en quelque sorte, à condition là encore de trouver l’interprète idéal.


Jérôme Vermelin

Tout
TF1 Info