"Et l’amour dans tout ça ?" avec Lily James : notre nouveau "Bridget Jones"

Publié le 7 mars 2023 à 12h21

Source : Sujet TF1 Info

La quête du grand amour inspire au cinéma britannique une comédie comme lui seul sait les faire, en salles le 8 mars.
Une réalisatrice londonienne fait du mariage arrangé de son voisin le sujet d’un documentaire qui l'amène à réfléchir sur son propre célibat.
De quoi offrir à l’héroïne de Helen Fielding une petite sœur moins effrontée mais d’une grande justesse sur les trentenaires d’aujourd’hui.

La bande-annonce se déroule au rythme de "Still Falling For You" d’Ellie Goulding. Une chanson écrite pour la bande originale du troisième volet de Bridget Jones, sorti en 2016. Simple coïncidence ? Permettez-nous d’en douter. Car Et l’amour dans tout ça ?, en salles mercredi 8 mars et produit par le même studio à l’origine de l’adaptation de l’oeuvre de Helen Fielding, prend la relève de la saga avec humour et bienveillance. L’héroïne a toujours la petite trentaine, travaille aussi dans le milieu du journalisme et a connu son lot de déboires amoureux.

De Londres à Lahore

Zoe (Lily James), c’est un peu la petite sœur de Bridget à l’ère des applications de rencontres. Réalisatrice de documentaires, elle enchaîne les rendez-vous peu concluants au désespoir de sa mère Cath (Emma Thompson) qui veut la marier à tout prix. Et ne manque pas de lui rappeler que "les œufs humains aussi ont une date d’expiration". La pression maternelle sur la jeune femme grimpe d’un cran quand son voisin et ami d’enfance, Kaz (Shazad Latif), se décide à rencontrer sa future épouse par le biais d’une agence matrimoniale. Une manière aussi pour lui de faire le bonheur de ses parents pakistanais, très attachés aux traditions.

undefinedundefinedWorking Title/Studio Canal

De la première rencontre en visio entre Londres et Lahore aux préparatifs des noces au Pakistan, Zoe suit à la trace les futurs mariés pour un film documentaire qui va l’amener à questionner son rapport aux autres, mais aussi à elle-même. Si elle ne révolutionne pas le genre, cette douce comédie romantique parvient à saisir parfaitement l’époque, portant à l’écran des thématiques encore trop rarement vues. Comme lorsque l’héroïne prend rendez-vous pour congeler ses ovocytes. 

Emma Thompson sans filtre

La scénariste Jemima Khan s’est inspirée de sa décennie passée à Lahore avec son ex-mari, la légende du cricket pakistanais et ancien Premier ministre Imran Khan, pour développer l’histoire de Zoe et Kaz. Entre choc des cultures et hommage à tout un pays, son écriture est fine, précise et regorge de savoureuses références. Et l’amour de tout ça ? évoque les mariages arrangés, qu’on dit aujourd’hui "assistés", avec autant de délicatesse qu’il décortique ce que c’est qu’être considérée comme une "vieille fille" en 2023. Avec même un clin d’œil à l’union fabriquée du prince Charles et de Diana, meilleure amie de l’autrice du film.

Emma Thompson incarne Cath, l'excentrique mère de l'héroïne, dans "Et l'amour dans tout ça ?".
Emma Thompson incarne Cath, l'excentrique mère de l'héroïne, dans "Et l'amour dans tout ça ?". - Robert Viglasky/Working Title/StudioCanal

Nommé d’après une chanson de Tina Turner, Et l’amour dans tout ça ? interroge sur les différentes manières dont peuvent naître les relations. Sans jamais affirmer qu’il n’existe qu’une bonne réponse. Un film terriblement touchant qui provoque autant de rires que de larmes, dans la pure tradition des comédies romantiques britanniques à succès. Avec en bonus, une Emma Thompson sans filtre qui lâche les chevaux dans une scène de danse endiablée à laquelle Bridget Jones aurait sans aucun doute participé. 

>> Et l’amour dans tout ça ? de Shekhar Kapur, avec Lily James, Shazad Latif et Emma Thompson – au cinéma le 8 mars


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info