Ezra Miller, la star de "The Flash", annonce se faire soigner pour "des troubles mentaux complexes"

Jérôme Vermelin
Publié le 16 août 2022 à 11h11
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Au cœur d’une série de scandales, Ezra Miller annonce avoir entamé un suivi médical pour ses troubles mentaux.
Silencieux ces derniers mois, la star américaine demande "pardon pour son comportement passé".
Une manière sans doute de restaurer son image et de sauver sa carrière, en péril à Hollywood.

C’est peut-être un tournant dans la descente aux enfers d’Ezra Miller. Dans un communiqué adressé au magazine professionnel Variety, la star américaine non-binaire de 29 ans annonce avoir entamé un traitement pour soigner ses troubles mentaux. Depuis le début de l’année, l’interprète de The Flash était au cœur d’une série de scandales qui mettait en péril sa carrière à Hollywood. Et qu’il n’avait jusqu’ici jamais commentés.

"Après avoir récemment traversé une période de crise intense, j’ai compris que je souffrais de troubles mentaux complexes et j’ai commencé un traitement", indique Ezra Miller. "Je veux demander pardon à tous ceux que j’ai inquiété et mis en colère avec mon comportement passé. Je m’engage à faire le travail nécessaire pour renouer avec une période saine et productive de ma vie".

Des frasques qui n'en finissent plus

Ezra Miller a été interpellé à plusieurs reprises à Hawaï au printemps dernier pour inconduite et voies de faits et condamné à verser 500 dollars d’amendes à une jeune femme à laquelle il avait lancé une chaise au visage. Puis en juin, il a écopé de deux ordonnances restrictives à l’encontre de deux jeunes filles de 12 et 18 ans. Les parents de l'une d'entre elles l'accusent même de détournement de mineur, même si l'intéressée dément.

Dernier déboire en date : son arrestation la semaine dernière suite au cambriolage d’une maison dans le Vermont, où il réside. Hélas pour lui, il a été identifié par des caméras de surveillance. Accusé d’avoir volé des bouteilles d’alcool en l’absence du propriétaire, il sera jugé en septembre.

Ezra Miller au gala du Met, en 2019. - AFP

Révélé en 2011 par le film We Need to Talk About Kevin, où il incarnait un adolescent responsable d’une tuerie dans son lycée, Ezra Miller était devenu depuis l’un des jeunes talents les plus demandés du cinéma américain. Il tient notamment l’un des rôles principaux de la saga Les Animaux Fantastiques, écrite par J.K. Rowling.

Outre-Atlantique, ses frasques étaient une véritable épine dans le pied des dirigeants de la Warner, qui couvent depuis plusieurs mois The Flash, un film consacré au superhéros DC Comics que l’acteur a incarné dans Justice League, aux côtés de Ben Affleck et Gal Gadot.

Lire aussi

Mis en boite durant le confinement, ce blockbuster coûteux est attendu sur les écrans en juin 2023. Si la production a démenti le moindre incident à l’époque, une vidéo d’Ezra Miller en train de bousculer une jeune femme, en marge du tournage en Islande, avait refait surface il y a quelques semaines.

Le studio sera sans doute ravi d’apprendre que sa vedette a décidé de se remettre sur le droit chemin. Mais en off, certains affirment qu’il pourrait s’agir de leur dernière collaboration, quoi qu’il arrive par la suite.


Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info