Invitée d'honneur de la cérémonie d'ouverture de Cannes 2024, Meryl Streep a reçu une Palme d'honneur des mains de Juliette Binoche.
Durant son discours, la comédienne française, pourtant habituée à ce genre d'exercice, a fondu en larme face à l'icône américaine.
C'est l'un des premiers temps forts de cette 77ᵉ édition dont le jury est présidé par la réalisatrice Greta Gerwig.

Laquelle des deux était la plus émue ? La cérémonie d’ouverture du 77ᵉ Festival de Cannes a été marquée par la Palme d’honneur remise mardi 14 mai à la star américaine Meryl Streep par notre Juliette Binoche nationale. Pour l’occasion, la comédienne avait concocté un discours au cours duquel elle a eu du mal à retenir ses larmes face à une icône qui a marqué plusieurs générations de cinéphiles.

"Ton visage et ta voix font partie de notre vie", a-t-elle expliqué dans un premier temps. "Tu nous as vu grandir. Lorsque je te vois sur un écran, c’est un mouvement qui passe par toi. L’énergie, l’amour, la vérité. D’où est-ce que cela vient ? Es-tu née comme ça ?", a-t-elle demandé à son aîné, visiblement touchée. "Tu as cette croyance qui me permet d’y croire".

Elle n'était pas venue à Cannes depuis 35 ans

Sur la scène du Grand Théâtre Lumière, Juliette Binoche a soudain fondu en larmes en évoquant l’impact de l’interprète de chefs-d'œuvre du Septième art comme Le Choix de Sophie, Kramer contre Kramer ou encore Sur la route de Madison. "Tu as changé notre regard sur les femmes", a-t-elle avoué en sanglot face à l'icône un brin désarçonnée par ce trop-plein d'émotion.

Après être tombée dans les bras de celle qui venait de lui rendre hommage, Meryl Streep a remercié le Festival de Cannes de l’avoir invité après 35 ans d’absence sur la Croisette. Mais aussi deux hommes indispensables à sa carrière, l'agent Kevin Huvane à ses côtés "depuis 32 ans" et le coiffeur Roy Helland qui soigne son look à l'écran "depuis un demi-siècle".

La comédienne de 74 ans a eu un mot pour les cinéastes qui ont jalonné son parcours, dont la présidente du jury Greta Gerwig qui l'a dirigée en 2019 dans Les Quatre Filles du Docteur March. Et bien sûr pour le public. "Je suis heureuse que vous ne vous soyez pas lassés de moi et que vous ne soyez pas descendus du train", a-t-elle avoué. "Ma mère m’a dit un jour que le temps passe vite. Et elle avait raison… Sauf pour mes discours !"


Jérôme VERMELIN à Cannes

Tout
TF1 Info