L'acteur américain remet le chapeau du plus célèbre des archéologues dans "Indiana Jones et le cadran de la destinée".
Un cinquième volet qui devrait aussi être le dernier, alors qu'il s'apprête à fêter ses 81 printemps.
Dans un entretien accordée à CNN, l'intéressé avoue qu'il ne compte pas prendre sa retraite pour autant.

Le 13 juillet prochain, Harrison Ford fêtera ses 81 ans. D’ici là, le public le retrouvera mercredi dans Indiana Jones et le cadran de la destinée, la cinquième aventure de l’archéologue au chapeau. La dernière ? C’est ce que l’acteur a laissé entendre à plusieurs reprises depuis le début de la promo. De là à quitter les plateaux, c’est une autre histoire.

"Ça vous arrive de penser à la retraite ?", lui a demandé ce week-end le journaliste Chris Wallace lors d’un entretien à bâtons rompus sur la chaîne CNN. Après un silence un brin gênant, l’acteur lui a répondu avec son flegme légendaire. "Je ne vais pas bien quand je ne travaille pas. J’aime travailler. J’aime me sentir utile", a-t-il avoué. "C’est mon addiction."

On le verra bientôt chez Marvel

Invité à expliquer pourquoi il aimait tant son job, l’intéressé ne s’est pas fait prier. "Les gens avec qui je travaille", a-t-il expliqué. "L’intensité et l’intimité de la collaboration. C’est l’ambition combinée, forgée à partir de quelques mots sur une page. Je ne planifie pas ce que je veux faire avec une scène. Je ne suis obligé à rien. Mais je crois que je suis naturellement affecté par les choses sur lesquelles je travaille."

Avec 6 milliards de dollars de recettes cumulées au box-office, Harrison Ford avait été élu "star du siècle" par les exploitants américains en 1994. D’autres auraient profité d’un repos bien mérité. Lui a préféré enchaîner les projets depuis le nouveau millénaire. On l’a vu reprendre le personnage Han Solo dans la nouvelle trilogie "Star Wars". Mais aussi celui de Rick Deckard dans Blade Runner 2049. Avant donc de redevenir Indiana Jones.

D’une saga à l’autre, c’est chez Marvel qu’on le reverra bientôt puisqu’il a été choisi pour incarner le général Thaddeus "Thunderbolt" Ross dans les prochains Captain America : New World Order et Thunderbolts. Un rôle dans lequel il s’est glissé suite à la disparition l'an dernier de son collègue William Hurt. 

"J’ai fait beaucoup de choses dans ma carrière. Alors maintenant, j’ai envie de m’essayer à des choses que je n’ai jamais faites", expliquait-il à The Playlist l’hiver dernier. C'est avec le même désir d’expériences nouvelles qu’il a récemment tourné les séries Shrinking et 1923, le spin-off de Yellowstone. Infatigable, on vous dit.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info